24 février 2024

« Chaque semaine, notre histoire » : Crinoline ou burkini ? 200 ans d’écart de mode

1 min read
17661 Views

C’est sous la restauration, vers 1830 que l’engouement pour la nouvelle mode du moment, à savoir
les crinolines et les corsets va se répandre dans l’aristocratie et la bourgeoisie.
Les grandes dames de cette époque vont délaisser les robes mousselines légères et vaporeuses pour
les vêtements à armature (corsets et baleines). Cette nouvelle mode permet de dissimuler les formes
et apparats.

 

L’inconvénient de cet accoutrement était qu’il pressait le corps des femmes au point de créer des
malaises, si bien que chaque femme portant cette tenue prenait avec elle un flacon de sels pour
reprendre ses esprits.

De nos jours, on ne voit plus de robes de ce style, mais on voit des burkinis. Cet état de fait tient
davantage d’une conséquence politique que d’un style. La mode a bien changé en 200 ans, tant est
qu’on peut appeler ça « une mode » mais doit-on s’en féliciter ?

 

Amblard de Guerry pour le Réveil des Moutons

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *