5 juillet 2022

« Chaque semaine, notre histoire » : Le 4 avril 1791, création du Panthéon.

2 min read
4352 Views

La prétendue « assemblée constituante » qui, je le rappelle était censé représenté la France, décrète
que le Panthéon sera destiné à recevoir la sépulture des « grands hommes » choisis par la
République uniquement. Le triste sir Mirabeau est le premier à y entrer, ce 4 avril 1791, mais il y
sera exclu le 12 septembre 1794 pour avoir trahi la République après avoir trahi son roi.

Rappelons qui était cet homme, c’est un aristocrate enlaidi à cause d’une maladie, qui a une
fâcheuse tendance pour les mauvaises choses, c’est un enfant turbulent et indiscipliné, puisque son
père disait : « Il a l’esprit enclin au mal ».

Son père le fait incorporer l’armée, qu’il déserte en un an plus tard en 1768. Une fois, avoir quitté
l’armée, pour ne pas avoir à travailler, il épouse une riche héritière mais dont il ne touchera pas un
sous de la dot. Si bien qu’il sera endetté et condamné.

Il devient ensuite un ardent défenseur de la révolution et se lance dans une bataille acharnée pour
l’annulation des privilèges, lui, le comte de Mirabeau. Tant et si bien qu’il fera adopter le principe
de l’inviolabilité des députés, en désobéissant au roi, qui avait demandé la suppression de cette
assemblée constituante.

Pis encore, voyant que la révolution s’embrasait, il retourna sa veste une énième fois en se
rapprochant de Louis XVI en écrivant cette phrase datée du 10 mai 1790 dans son premier mémoire
au roi : « Je promets au roi loyauté, zèle, activité, énergie et un courage dont peut-être on est loin
d’avoir une idée ».
L’église Sainte-Geneviève devient le Panthéon le 4 avril 1791.

En 1754, Louis XV, atteint d’une grave maladie, demande l’intercession de Sainte-Geneviève et
promet de lui reconstruire son ancienne basilique datant de Clovis. Dès sa guérison, il décide
d’accomplir sa promesse. En 1791, alors que le bâtiment vient d’être achevé et n’est pas encore
officiellement une église, La Constituante adopte le décret prévoyant que les « grands hommes » de
la république seront inhumés au Panthéon de Paris, dans l’église Sainte-Geneviève, transformée
en temple païen.

 

Amblard de Guerry

Boutique ( vidéos complètes ) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code