5 juillet 2022

Entretien avec Augustin du Réveil des Moutons, par le Cosaque

13 min read
13869 Views

Augustin bonjour, merci de nous accorder cet entretien. Tu es un fidèle de l’équipe du réveil des moutons depuis quelque temps. Tu es un fidèle de l’équipe du réveil des moutons depuis quelque temps. Peux-tu commencer par nous décrire ton parcours ?

 

Salut mon pote, merci de m’accorder cet entretien. Avant toute chose, je tiens à vous remercier, toi et Manu, de m’avoir accordé votre confiance. Quand on aime écrire, c’est un honneur d’être publié sur un site tel que « Le réveil des moutons » qui mitraille sans sommation et au quotidien des quenelles explosives à fission. Je viens d’une famille de gauche, la classe moyenne façon veauteurs de Jospin par acquis de conscience, sans réelles idées politiques, tout au plus quelques phantasmes sans consistance. Toute ma jeunesse se passa sous le signe chimérique de la gauche naturellement décadente, accompagné de drogues, larcins et conneries en tout genre. Mon premier choc fut lorsque le p’tit Sarko, avec ses talonnettes de fillette complexée, décida de se foutre littéralement de la tronche de la démocratie en allant, en 2008 je crois, contre le  »NON » de l’Europe, exprimé en referendum par le peuple Français en 2005. J’ai trouvé cela terriblement injuste et ce qui me choqua le plus mon ami, fut la non-réaction des gens qui restèrent amorphes. Aucune protestation, rien… Même quand je leur mettais le nez dedans, les gens me répondaient que c’était dégueulasse mais que c’était ainsi, qu’on ne pouvait rien y faire. Un tel laxisme me désespérait déjà, alors je ne te raconte même pas l’effet qu’il me fait aujourd’hui ! Les années suivantes, l’idée fit doucement son chemin. Je sais, je comprends vite, mais il faut m’expliquer longtemps. À l’époque, je bossais dans une enseigne de la grande distribution, mise en rayon, un boulot d’esclave moderne et je suis tombé sur un collègue d’essstrème droooouate (il se reconnaîtra cette tantouze) qui a pas mal contribué à m’éveiller grâce à quelques conversations de-ci de-là et autres critiques évidentes qui résonnaient en moi. Ça commence à dater un peu, j’avais quoi, dans les 28 balais (J’en ai bientôt 39 maintenant). Du coup, je me suis mis à troquer mes bouquins de fragiles déconstruits contre du bon gros pavé de droite lourd d’intelligence. Et puis tranquillement, j’ai mis mon doigt dans l’engrenage, j’ai tiré mon fil, au fil des lectures et des vidéos, à mon petit rythme pépère. Je me suis rendu compte que l’on nous mentait sur des tas de choses voire sur tout. Ma conscience s’est allumée, l’illusion s’est éteinte petit à petit pour ne laisser finalement la place qu’à une réalité un tantinet choquante au début. Intellectuellement, je suis passé comme beaucoup de monde par Soral, qui contrôlait le game à l’époque et puis j’ai tracé ma route vers des idées qui me ressemblaient plus. Sans rentrer dans les détails, je suis passé par bien des chemins, le monarchisme ou le fascisme par exemple, pour finalement garder un mélange de tout cela sans avoir de réelles certitudes sur ce qu’il nous faudrait aujourd’hui, car tout cela est bien complexe. Je n’ai jamais vraiment été engagé politiquement parlant mis à part quelques mois chez Deus Vult, j’ai toujours été un électron libre. Je rajoute également que dès le début de mon éveil, j’ai eu la chance de rencontrer un excellent abbé traditionaliste qui a su me remettre sur le chemin de la foi et me montrer combien Dieu nous aime tous. Il y a cinq ans, avec mon épouse, nous avons fait le choix de tout quitter, ville envahie, CDI, sud de la France, mer et soleil, amis, famille pour rejoindre la campagne limousine et avoir une vie qui corresponde mieux à nos idées. J’invite tous les humanistes pro immigration à avoir une vie plus en phase avec leurs idées et à prouver l’honnêteté de leurs arguments en allant habiter dans l’une de nos nombreuses cités multiculturelles qui enrichissent nos villes millénaires.

 

Qu’est-ce qui t’as poussé à t’engager pour le site ?

 

La réputation de LRDM le précède comme son ombre ! Je connaissais déjà le site grâce aux réseaux sociaux. Fut un temps, je tenais un blog ou j’avais écris quelques articles, puis j’ai arrêté de l’alimenter. Ne me demande pas pourquoi j’en sais rien., Et il y a quelques mois, l’idée de me remettre à écrire des articles me tarauda à nouveau l’esprit. J’en ai fait part à l’un de mes amis (il se reconnaîtra lui aussi) lors de nos ballades hebdomadaires anti-progrès, anti-covidanti-vax, anti-communistes, anti-république, anti-démocratie, anti-immigration, anti-francs-maçons, anti-gauchistes, anti-LGBT, anti-cons…etc et c’est lui qui m’a dit que Manu cherchait un écrivain pour son site. J’ai sauté sur l’occaz et je l’ai contacté. Le courant est bien passé direct. J’imagine que j’ai su le brosser dans le sens du poil en lui servant quelques flatteries doucereuses, hahaha. Bon, il y a bien toi qui me les as un peu brisés au début parce que je voulais faire des articles  »présentation de livres », mais t’as pas voulu car la place était soit disant prise et gna gna gna. En fin de compte, je ne t’en veux pas et on aura pas besoin de régler ça en dégustant une salade de phalanges sauce morve rouge sur un ring, parce que Maxime Sanial dans tes chroniques fait de l’excellent boulot.

 

Quels sont tes sujets de prédilection pour la rédaction de tes articles ?

Franchement, je ne sais pas trop… Je ne pense pas avoir de sujets de prédilection. La plupart du temps, les jours où j’ai envie d’écrire un article, je me pose à mon bureau sans aucune idée de base et je commence à gratter le papier sans but précis. J’écris par exemple ce que j’ai sur le cœur, ce que j’aurais envie de dire (ou faire) aux gens que j’ai écoutés ou rencontrés dernièrement et souvent… ben les choses prennent forme et un sujet se démarque des autres. Je laisse le stylo (le clavier en fait) et mon imagination guider ma main. Ensuite, pour faire court, je n’ai plus qu’à retravailler un peu le texte pour l’envoyer à Manu et lui donner quelques sueurs froides. J’aime les textes qui tapent, qui percutent et qui ne font pas dans la demi-mesure, peu importe le sujet. En face ils sont très violents envers nous, la solution est d’être plus intelligents qu’eux mais ça ne suffit pas, il faut également être plus violent qu’eux. Il faut que l’on s’assume, que l’on soit viril et irréprochable dans nos pensées comme dans nos actes. C’est pas à toi, amateur d’arts martiaux que je vais apprendre ça. Le pacifisme n’est qu’une ruse de plus de la part de nos dirigeants pour nous rendre inoffensifs. Dans la réalité, si tu te contentes d’éviter les coups sans essayer de les rendre, tu finiras par perdre, c’est comme ça et c’est exactement ce que nous faisons. Attends, on nous empoisonne avec des sortes de vaccins illégaux et en retour qu’est ce qu’on a fait ? On se contente de faire de manifs pacifistes autorisées par ceux qui nous empoisonnent. Non… c‘est de la pure folie quand on y pense, on ne peut pas accepter ça. Bref, d’autres fois, je prends quelques bouquins qui traitent d’un sujet précis et je travaille avec ces supports, ces articles-là, plus rares de ma part, sont un peu plus  »intellectuels », ils me prennent plus de temps en général. Chez LRDM, ce que j’apprécie, c’est la diversité des écrivains… J’aurais jamais cru écrire un jour que j’appréciais la diversité… comme quoi ! Chacun a son petit missile perso à envoyer régulièrement dans les dents de nos adversaires, chacun à sa manière, mais c’est souvent propre et dans la cible. C’est un travail de fourmi certes, mais tellement nécessaire.

 

Comment analyses-tu la période actuelle entre l’instrumentation Covid et le conflit en Ukraine ?

Pffffffffffff, comment faire simple face à la complexité de cette question. Bon déjà comme tu as pu le remarquer dans mes articles, j’essaie d’écrire avec une certaine simplicité. Je veux dire par là que je fais mon possible pour ne pas utiliser de mots , de phrases ou d’explications trop compliqués. Je pars du principe qu’un adulte qui travaille et qui a des enfants, n’a pas le temps d’ouvrir 36 fois le dico quand il a, par miracle, 5 minutes pour lire un article entre le boulot, le bain des gosses, la sortie du chien et la cuisine pour cinq personnes. Notre rôle, avec ce site est, comme son nom l’indique, de réveiller les moutons et non la formation d’une élite intellectuelle. Personnellement, la formation d’une élite, je laisse ça à d’autres, ce n’est pas ce qui m’intéresse. Quand j’écris un article, c’est toujours dans l’espoir qu’un mec ou une fille qui commence à se poser certaines questions tombe dessus et ait un déclic. Donc, pour en revenir à la question initiale, disons que les intérêts de notre nation et donc du peuple ne rejoignent plus les intérêts de nos dirigeants. Cette caste de personnes importantes, comme elles aiment à nous le rappeler fréquemment, s’est petit à petit, complètement emparée de tous les leviers qui rendaient notre système plus ou moins équilibré. Ces  »élites » qui se sont dès le début imposées par le mensonge et la manipulation, sont maintenant en roue libre. Une confiance hautaine et démesurée les guide aveuglément. Elles n’hésitent pas à empoisonner pour affaiblir toujours plus violemment ce petit peuple qu’elle méprise au plus haut point (Covid). Nous ne sommes plus que leurs serviteurs. 

Elle ment ouvertement, pratique l’inversion accusatoire, fait taire ses ennemis et traite ses contradicteurs avec les plus horribles mensonges qu’elle revendique et impose comme des vérités intouchables en corrompant les esprits. C’est bien simple, nos dirigeants et ceux pour qui ils œuvrent réellement (pas le peuple) ne sont pas nos amis, ils sont clairement des traîtres et nos ennemis. Et nous, pauvres occidentaux, je crois que nous avons les plus énormes pourritures que la terre ait pu enfanter, les plus ignobles, les plus abjects et les plus vicelards. Ces fausses  »élites » apatrides ont elles même creusées, par de multiples moyens, ce fossé qui désormais les sépare du peuple. Elles se sont en quelques sortes désolidarisées de ceux qui les nourrissent et dans un élan de folie autodestructrice, elles veulent soumettre toujours plus ceux pour qui elles furent créées à la base. En se déconnectant de Dieu, elles ont fini par se déconnecter du réel. Dans une société saine, les élites sont en symbiose avec le peuple comme la tête est en symbiose avec le corps et il ne peut en être autrement malgré quelques conflits. Là, nos  »élites » devenues mondialistes sont nos plus importants ennemis, elles s’imposent partout où elles passent avec les mêmes techniques archaïques, mais ô combien efficace. Nous pouvons le voir avec la Russie ces derniers temps, comme nous avons pu le voir quelques fois au siècle dernier. Elles étranglent discrètement leur victime et quand celle-ci finit par avoir un geste brusque afin de se débattre, elles l’accusent d’être l’agresseur. 

Elles répètent éternellement cette même technique avec tous ceux qui n’iraient pas dans leur sens, que ce soit avec leur propre peuple ou avec d’autres pays afin de s’imposer partout. Je l’ai toujours dit, ces gens-là, bardés de vices, auront toujours de part leur appétence envers la tromperie et la contrevérité perverse, un coup d’avance sur les esprits honnêtes. Le pire, c’est que leur lâcheté est contagieuse, car pour légitimer leurs sales affaires crapuleuses, ils font appel aux médias qui se chargent d’expliquer au faible peuple que le sang qui celui de l’ennemi, que le sang du mal coule pour un bien indéfiniment plus grand. Mais pour le bien de qui au juste ? Ils se font passer pour les bons samaritains, les sauveurs du monde qui viennent imposer leur idée de la liberté au monde entier et qui jugeront sévèrement ceux qui n’adhéreront pas à leurs concepts fumeux. Ne sont-ils pas les mêmes, ceux qui lâchèrent Nagasaki et Hiroshima et qui, seulement 3 mois plus tard se faisaient les grands juges neutres et épris de justice à Nuremberg pour accuser leurs ennemis de crime contre l’humanité. Quelle honte ! Mais quelle honte !!! Et ce sont les mêmes qui nous  »informent » et nous imposent part leurs médias d’avoir LE bon avis sur les sujets actuels. Et personne ne voit rien ! Il n’y qu’à voir ! Covid à complètement disparu ! Plus personne n’en parle ! À croire que l’antidote au virus est un conflit avec les Russes ! Soyons sérieux… Pour moi l‘OTAN lutte pour la paix comme Pfizer lutte pour notre santé. Je ne ferais pas non plus une confiance aveugle à Poutine parce qu’il défend lui aussi ses propres intérêts et on sait trop ce que les russes sont aussi capables de faire en temps de guerre. Mais je ne peux décidément pas me ranger derrière nos élites européistes et mondialistes. Je ne suis pas un connaisseur de ce conflit Ukraino-Russe parce que j’ai d’autres chats à fouetter. Pour le moment, j’observe et j’attends de voir, mais dans tous les cas une chose est certaine, nos dirigeants sont de sacrées ordures et nos plus dangereux ennemis.

 

A travers tes articles tu apparais comme un lecteur passionné, de quels autres auteurs te revendique-tu ?

Je suis effectivement un assez gros lecteur. J’aime beaucoup les Daudet, père et fils, pour leurs plumes. J’aime également entre autres BardècheBrasillach, La Tour Du Pin et Primo de Rivera pour leurs idées. Augustin Cochin pour son intelligence affûtée. Taine, d’Héricault et Bainville pour leurs admirables travaux historiques. Mgr Gaume, Blanc de Saint-Bonnet et Mgr De Segur pour la religion. Papacito avec son humour de droite qui me fait du bien et pour finir Conan Doyle pour avoir créé le fantastique personnage de Sherlock Holmes… Qui suis-je ! Si je m’arrête là et oublie de citer tous ceux qui m’ont également beaucoup marqué comme, au hasard, De Viguerie, Le Bon (et pas que pour psychologie des foules ! L’ensemble de son œuvre est remarquable), Maurras, Abauzit, Aristote, Raspail, Baudelaire, Pagnol, Barrès, Coston, Chateaubriand … Pour ne citer qu’eux, car il y en a tant d’autres ! Note qu’en ce moment, je découvre Céline avec  »Voyage au bout de la nuit » et je peux déjà prédire qu’il rentrera dans la liste ci-dessus.

 Quels seraient selon toi les lectures indispensables d’un bon militant ?

Déjà, il faut apprendre l’histoire de France, c’est la base. Pour ça, il y a par exemple  »Histoire de France » de Bainville qui est un incontournable.  »Histoire de deux peuples continuée jusqu’à Hitler » du même auteur également. Nous avons aussi  »La France Révolutionnaire » de Charles d’Héricault qui nous explique le déroulement de la révolution Française avec une précision chirurgicale.  »Les origines de la France contemporaine » de Taine sont à lire absolument. Pernoud est une historienne que j’apprécie aussi. Il faut arriver à comprendre que nous devons être dignes et fiers de notre passé car il est loin d’être aussi méprisable que ce qu’à bien voulu nous faire croire l’éducation nationale républicaine. Il est même glorieux. Bardèche et son  »Nuremberg et la terre promise » est selon moi, d’une grande importance pour comprendre notre époque. Ensuite, pour goûter à la douceur de vivre avec simplicité et apprécier la gouleyante littérature Française, celle qui fut jadis à son apogée, qui nous enracine profondément et nous fait verser une larmichette tellement elle est belle et en nous, rien de tel que  »Les lettres de mon moulin » de Daudet. Pour se tenir informé sur les sujets bouillants, un journal comme Rivarol, ça fait très bien le boulot. Et l’indispensable site du Réveil des moutons bien sûr ! Chaque livre que vous allez lire affûtera votre opinion et plus vous en lirez, plus votre esprit s’aiguisera et s’émancipera par la raison de la propagande actuelle. À vous, par la suite et en faisant le moins de compromis possible, d’avoir la vie de vos idées !

 

Entretien réalisé par le Cosaque pour le Réveil des Moutons

 

Soutenir le Réveil des Moutons : https://www.patreon.com/manuldm

Boutique : https://xn--lerveildesmoutons-dtb.fr/boutique/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code