5 juillet 2022

Entretien d’Arthur de l’équipe Réveil des Moutons par le Cosaque:

9 min read
7381 Views

Arthur merci de nous accorder cet entretien. Tu es le traducteur du site. Peux-tu nous raconter ton parcours et ta maîtrise des langues ? 

Bonjour Cosaque, merci à toi pour ton invitation. Et bien moi c’est Arthur, 29 ans (cœur à prendre pour les dames) « traducteur » officiel du site je ne sais pas, mais je prête volontiers mes compétences linguistiques à toute l’équipe du Réveil des Moutons afin de pouvoir donner aux gens une autre version des faits que ce qu’on nous raconte dans les (r)dias. Je suis hispanophone de base par mes parents, et j’ai appris l’anglais à travers les films et les jeux vidéo, avec l’aide grammaticale des professeurs tout au long de mon cursus scolaire. Ainsi, je pense que j’ai toujours eu une appétence pour les langues, j’apprends l’allemand depuis 3 ans maintenant, j’arrive à lire le portugais (le comprendre et le parler à l’oral c’est une autre histoire), et je connais l’alphabet cyrillique pour le russe (ça peut toujours servir, surtout en ce moment).

Par rapport à mon parcours, déjà j’ai toujours été apolitique, la politique ne m’intéressait pas du tout, et comme on disait avec mes frères de manière innocente, plus le temps passe et rien ne change autour de nous, malgré les promesses des différents candidats au fur et à mesure des années et ce de n’importe quel parti. J’ai toujours senti que quelque chose clochait dans ce monde (Attention, on rentre en zone mystique) : je regardais des vidéos au début de Youtube parlant de Nouvel Ordre Mondial par Sarkozy ou de Bush Père, la vidéo d’Alex Jones au Bohemian Club, les acteurs ou chanteurs faisant des signes occulte face caméra ou sur la couverture des magazines. Quelque chose n’était pas net… J’ai rangé ces infos dans un coin de ma tête, en pensant qu’un jour ça pourrait servir. En 2012 ou 2013, j’ai découvert Alain Soral, pour lequel mon intérêt est allé crescendo, et qui arrivait à mettre des mots sur ce que je ressentais, sur des faits et dossiers que j’avais vus. Il m’a également formé indirectement à la métapolitique, même si l’univers de la politique me répugne toujours, je comprends mieux aujourd’hui comment ce domaine fonctionne : qui paie, qui agit, qui veut quoi, où est l’argent, etc…

Et la plandémie du Covid (comme une cerise sur le gâteau), suivi du conflit russo-ukrainien, a fait ressortir tous les dossiers que j’avais rangés dans ma tête. Comme je le dis souvent, on vit une période d’Apocalypse (de Révélation) qui permet de mettre en lumière, enfin si je puis dire, toutes ces exactions horribles et occultes.

Qu’est-ce qui t’as poussé à t’engager pour le site ?

Premièrement, moi qui suis plutôt passif et tolérant, j’en avais marre d’une certaine manière de me plaindre dans ma tête, de subir, surtout que cette fois la situation concerne tout le monde, de tous les courants politiques. Je voulais amener ma petite pierre à l’édifice dans un groupe juste et cohérent (je parle en général, je ne connaissais pas Manu avant).

Au départ, je suivais donc le Réveil des Moutons par parcimonie et j’ai appris que Manu était proche de chez moi géographiquement, en particulier quand il en parlait pour son procès. Manu et moi nous sommes alors rencontrés pour la première fois en vrai à un spectacle de Dieudonné dans la Drôme en octobre 2021. J’ai participé ensuite à ses événements rencontres dans le réel et nous avons pu faire plus ample connaissance. Et un jour, Manu m’a contacté pour de l’aide au niveau informatique pour son site internet. Et de fil en aiguille, une relation de confiance s’est créée et il m’a proposé de rejoindre le Réveil des Moutons, que j’ai accepté sans trop me poser de questions. Par la suite, outre mes compétences en informatique, j’explicitais mes compétences en langue qui se révèlent très utiles et il se trouve qu’il y a une forte demande (n’est-ce pas mon cher Cosaque ?).

 En dehors de la maîtrise de langues, quels sont tes domaines de prédilection ? 

Je suis féru d’informatique (bien que je souhaiterais utiliser mes mains pour quelque chose de plus productif par moment, « beaucoup de gens travaillent, mais peu de gens produisent » pour reprendre une formule de Soral), j’ai une passion pour le cinéma (même si c’est une boîte à propagande, avec quelques films qui sortent leur épingle du jeu propagandiste). Je fais du montage vidéo humblement à mes heures perdues.

Je lis sérieusement depuis 2017 et à travers les lectures, beaucoup de thèmes et de concepts m’intéressent, mais je n’ai pas la prétention de maîtriser un thème en particulier.

 

 Crise CovidGreat Reset, maintenant conflit en Ukraine, comment analyses-tu la période ambiante ? 

Il y aurait beaucoup à dire, et des gens plus qualifiés que moi en parlent très bien (je pense à Xavier Moreau, Général Delawarde…). Je recommanderais déjà aux gens sur le sujet du conflit russo-ukrainien de regarder l’interview de 4h de Poutine par Olivier Stone  Conversations avec Monsieur Poutine ») pour découvrir ce mystérieux personnage qu’est Poutine, « Ukraine on Fire » toujours du même Stone (disponible uniquement en anglais malheureusement, ce serait un bon exercice de le traduire d’ailleurs), le reportage d’Anne-Laure Bonnel « Donbass » pour avoir une vision sur le terrain de ce qui se passe réellement sur cette terre depuis 2014, le documentaire de Canal+ « Les États-Unis à la conquête de l’est » et pour finir « Ukraine, les masques de la révolution ». Une fois tous ces reportages visionnés, je pense qu’une personne sincère et honnêtement intellectuellement comprendra mieux les enjeux et que le conflit est beaucoup plus compliqué que ça en a l’air. Il n’y a pas des gentils et des méchants, il y a des nuances et des intérêts.

Pour ma part, je dirais que la période actuelle est morose, triste et détestable au plus haut point (oui un peu Célinien cette ligne je te l’avoue). Mais telle est la volonté des gens « planqués » comme je les appelle et qui tirent les ficelles en coulisses. Ces gens-là ont vu que le narratif Covid s’effondre et ont donc activé leur carte « Guerre » pour instaurer ce messianique Nouvel Ordre Mondial (cf. « Covidisme et Messianisme » de Youssef Hindi) voulu par les zélites depuis longtemps. Le Great Reset s’inscrit dans cette volonté justement de soumettre les peuples à ces Messieurs (illégitimes par ailleurs) pour sauver leurs fesses à tout prix car ils savent tout le mal qu’ils ont commis (tout cette mascarade n’a servi qu’à masquer l’utilisation de la fausse monnaie et la chute des banques) et ont donc déclaré la guerre  Nous sommes en guerre », comprendre nous les francs-maçons) contre les peuples (pensée à la regrettée Claire Séverac pour cette phrase). Mais nous ne sommes pas à l’abri d’une bonne surprise : je ne peux croire que ces gens, tous aussi puissants qu’ils sont, contrôlent tout y compris l’espace-temps et il va bien se passer des choses en faveur du Bien. Il faut donc tenir.

 Quels seraient selon toi, les moyens de résister à cette époque ? 

Suite au Covid, qui pour moi fut une pause au système libéral-libertaire (formule brillamment démontrée par Michel Clouscard), je me rendais compte qu’au final… il ne restait pas grand-chose de ce système, à part de l’hyper consommation et un sempiternel désir qui ne pourra jamais être totalement comblé. J’ai profité de cette pause, surtout lors des confinements, pour me (re)programmer (ça parlera aux professionnels du MK Ultra) sur le monde qui nous entoure, une sorte de « troisième œil » qui arrive à voir l’invisible (ça parlera aux francs-maçons). Tout cela pour établir l’analyse suivante : je pense que le retour à la foi (les eschatologies abrahamiques parlent très bien de l’époque que nous vivons) ou à une sorte de spiritualité permet d’avoir un avantage moral. Je rappelle que malgré une laïcité hypocrite et le refus du Christ en France (encore religion majoritaire aujourd’hui alors qu’historiquement, le catholicisme fonde la nation Française), les « planqués » croient en quelque chose, et ce quelque chose n’est pas très sain pour un homme ou une femme brave, à mille lieues en tout cas d’une croyance bienveillante. Retrouver des valeurs simples de solidarité, de partage, d’écoute, d’entraide car cela va être vital à l’avenir à mon humble avis. Sans oublier la culture physique ! Comme le dit l’adage « Mens sana in corpore sano » (esprit sain dans un corps sain), penser à bien entretenir son corps. Pour ma part, je privilégierais les sports de combat (je m’initie doucement mais sûrement à la boxe française), qui représente une belle philosophie de la vie : prendre des coups tout en avançant…Important dans une époque où il faut se construire une grosse carapace, tantôt moral que corporel. Et puis ça tonifie les muscles, on sait se défendre, ça défoule bien de casser des dents !
Mais les gens sont tout à fait libres de choisir l’activité sportive qui leur convient le mieux.

Quels sont selon toi, les lectures indispensables pour un militant ?

Question difficile pour moi, car c’est la première fois de ma vie que je milite vraiment. Je vais rester dans le classique, je dirais le cultissime (j’ose le dire) « Comprendre l’Empire » de Monsieur Soral pour bien comprendre la réalité du monde de manière didactique. Par rapport aux événements actuels, je rajouterais « Discours de la servitude volontaire » d’Etienne de la Boétie, notamment sur la question de l’esclavage du serf pour son roi, alors qu’il suffirait que tout le monde se lève et désobéisse et cette mascarade prendrait alors immédiatement fin. Je finirais par « Combat pour Berlin » également de Joseph Goebbels (en dépit de ce qu’il se passe ensuite) qui raconte comment le pouvoir national-socialiste allemand entre 1920 et 1930, contre toutes les oppositions, a pris le pouvoir dans une ville symbolique pour les Allemands qui est Berlin. Je terminerais par les livres sur l’ingénierie sociale, et je renvoie aux travaux de Lucien Cerise (Gouverner par le chaos, Neuro-pirates…), de Gustave Le Bon (Psychologie des foules), d’Edward Bernays (Propaganda) et de garder toujours en tête la pragmatique phrase fétiche américaine « Follow the money (Suivez l’argent) » pour bien comprendre qui sont les vraies marionnettistes pour un grand nombre de sujets.

Mot de conclusion :
Si tu me permets un mot de la fin, je terminerai sur une note religieuse en disant que : si Satan, le mal absolu, est sur Terre, alors son opposé, le Grand Bien, y est aussi, même s’il tarde à émerger… (peut-être est-ce à nous de le réveiller ?).
Et bien que beaucoup de souffrance nous attende, nous finirons par gagner.

Propos recueillis par Le Cosaque pour le Réveil des Moutons

Soutenir le Réveil des Moutons : https://www.patreon.com/manuldm

Boutique : https://xn--lerveildesmoutons-dtb.fr/boutique/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code