24 octobre 2021

Goulag covidiste, l’Italie montre la voie

5 min read
4348 Views

« Une telle connerie dépasse l’homme. Une hébétude si fantastique démasque un instinct de mort, une pesanteur au charnier, une perversion mutilante que rien ne saurait expliquer sinon que les temps sont venus, que le Diable nous appréhende, que le Destin s’accomplit… »
Louis-Ferdinand Céline

Sans surprise aucune, les injections expérimentales de Big Pharma deviendront d’ici peu obligatoires de l’autre coté des Alpes sous peine de perdre son emploi.

Secteurs public et privé, généralisant ainsi l’obligation « vaccinale » à tous. Je me suis déjà beaucoup exprimé sur la nature abjecte, déshumanisante de cette tyrannie pseudo sanitaire, inutile d’y revenir. En revanche, ce que le gouvernement d’occupation en Italie dirigé par le bankster Mario Draghi, ex vice-président de Goldman Sachs, ancien président de la Banque centrale européenne et actuel premier ministre, a nommé « green pass » est riche d’enseignements pour nous autres français. A plusieurs titres.

D’abord nous observons une mécanique similaire à celle déjà à l’œuvre chez nous concernant les professionnels de santé faite d’hypocrisie, de chantage non assumé et d’intimidation. Simplement étendue à tous les pans de l’activité économique du pays. Amendes pour les contrevenants puis suspension du contrat de travail et enfin licenciement pour tous ceux refusant de se laisser inoculer une substance mal connue et potentiellement dangereuse dans le corps. J’en veux pour preuve les recherches du Japon (que font les autres pays ?!) en la matière ayant abouti au retrait de millions de doses du poison obligatoire en raison de « corps étrangers » notamment, dans les fioles magiques. Pour ne rien dire des effets secondaires.

Ensuite, il est intéressant de noter que Macron et son homologue transalpin sont tous deux liés à la haute finance mais n’ont en revanche aucune compétence médicale, ni de santé publique. Ils se sont d’ailleurs récemment rencontré probablement pour faire le point sur les attentes de leurs très, très riches employeurs quant à la poursuite de l’agenda dont ils sont les serviles exécutants.

Nul besoin d’être grand clerc donc pour anticiper l’annonce prochaine d’une obligation vaccinale intégrale et perpétuelle en France pour tous ceux désireux de conserver leur travail

(salarié du moins). Mais comme en Italie où Salvini alter ego de Marine Le Pen et le mouvement cinq étoiles comparable à la France (In)soumise, omerta totale des parties dits d’opposition. Et pour cause, une coalition gouvernementale est aux affaires, véritable union sacrée de tous les rentiers opportunistes du cirque « démocratique » local qui entend régner par la peur en menaçant les moyens de subsistance de la population et par la terreur en excommuniant les rares opposants à leur projet criminel.

Souvent l’on dit que nos cousins transalpins sont en politique un laboratoire permettant d’entrevoir ce que pourrait être notre futur en France. Du reste, l’état italien ressemble à bien des égards au monstre républicain, tous deux jacobins, centralisateurs, communisants et totalitaires en dépit d’une faiblesse et d’une corruption endémique. En l’espèce ici, l’on ne peut écarter l’hypothèse pour 2022 d’un gouvernement similaire, vaste coalition de tout ou partie du marigot politique « français » succédant à notre triste pantin actuel. L’ignoble et ectoplasmique Xavier Bertrand se positionne d’ailleurs sur le créneau ayant déclaré tout dernièrement vouloir conditionner le RSA à la piquouze ! Sommet de la dystopie, ces politiciens véreux, menteurs comme des arracheurs de dents, gavés d’argent public et des fruits de leurs diverses rapines et magouilles, riches à millions entendent désormais conditionner les miettes qu’ils jettent de leur table à l’empoisonnement volontaire des indigents. Pourquoi se gêneraient-ils après tout ? Leur insolence n’est que le révélateur de notre médiocrité, de notre apathie, de notre soumission. Me concernant je suis maximaliste, tant qu’ils n’imposeront pas un décret nous obligeant à nous repaitre de leurs étrons fraichement démoulés, je pense que le français continuera de vaquer à ses occupations courantes toutes moins glorieuses les unes que les autres. A la limite parlera t-il de Zemmour qui valide toute cette escroquerie covidiste au passage, l’important étant comme chacun sait, que Mohamed s’appelle Gérard. Gérard bientôt au chômage, Gérard fait sa septième dose et commence à tirer la langue. Nous sommes en 2024, Gérard a survécu jusque là (la chance) mais il est en quarantaine chez lui et doit envoyer une photo toutes les heures de son F2 de banlieue suite à un sms du gouvernement pour vérifier qu’il respecte bien les mesures barrière. Gérard qui s’est vu suspendre ce mois-ci le versement de ses 700 euros numériques et dont le téléphone, GPS, carte de crédit est bloqué car il a fait une blague homophobe sur Facebook. Gérard devra donc tenir ce mois-ci avec quelques conserves de soja et ses steaks de moustiques congelés. Le mois prochain il a rendez-vous pour la puce dans le huitième dose, il ira chez le vétérinaire autorisé

depuis 2021 à piquer aussi le bétail humain. Mais heureusement, son écran plat continue d’émettre, il va pouvoir patienter en toute quiétude. En plus ce soir il y a une émission spéciale sur les drones qui ont repérés l’un des derniers bastions de complotistes dans une foret vosgienne : la légion étrangère est intervenue de façon sanglante, ça promet un beau spectacle.


Article écrit par Jules pour le Réveil Des Moutons.

Soutenez le Réveil des Moutons en commandant un tee-shirts, une tasse ou une casquette : manulrdm@gmail.com ou en MP sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code