18 juillet 2024

La « faute de frappe » des affiches sur le pass sanitaire

3 min read
6307 Views

Sur un article de France Bleu du 21 juillet 2021, on y apprend la mise en place de contrôles de pass sanitaire dans une piscine à Dijon, où l’on remarque la présence d’une affiche anachronique. En bas à gauche du document pédagogique des « trois preuves autorisées » pour le pass sanitaire, on remarque la date du 20 janvier 2020 qui semble, en toute logique, être sa date de création. Cette affiche est aussi présente sur certains sites de préfectures, ainsi que sur des sites de vente en ligne.

L’affiche antidatée circule sur les réseaux sociaux, poussant certains commentateurs à affirmer qu’il s’agit de la preuve que le pass sanitaire était déjà prévu, bien avant son instauration par la loi du 31 mai 2021 et son obligation dans tous les lieux et événements culturels, sportifs et de loisirs accueillant au moins 50 personnes le 21 juillet suivant.

Une « faute de frappe » maintenant corrigée

La plupart des affiches originales sur les gestes barrières, présente bien cette erreur de date du 20 janvier 2020, malgré une date de création du fichier PDF en janvier 2021. Les affiches sur les gestes barrières dont le décret d’application date du 29 octobre 2020, ont donc simplement été éditées sur le logiciel de graphisme avec cette erreur d’un chiffre sur la bordure.

Qui a donc bien pu faire cette faute de frappe ? Qui ? Nous posons simplement la question.

Que cela soit une faute de frappe ou non, cela ne change rien à la défiance qu’une bonne partie des français ressent à l’encontre du gouvernement, de Macron et des médias.

Si une petite faute de frappe sur une affiche déclenche un tel mouvement de doute, de défiance ou de complotisme sur les réseaux sociaux, c’est que le lien est rompu entre élites et peuple, ou sa partie la plus active, la plus consciente.

Dans tous les cas, le véritable problème c’est le masque et les gestes barrière entre ce gouvernement corrompu et les citoyens, qui commencent seulement à réagir.

Le masque est celui d’un gouvernement qui cache sa véritable intention, celle de réduire la France en esclave du mondialisme bancaire. Les gestes barrière, ce sont ceux que les Français amoureux de liberté établissent  contre la violence d’État, sinon contre la clique néolibérale qui a mis la main sur ce qui devait servir de protection à tous, notamment aux plus fragiles d’entre nous.


Article écrit par Mathieu MG

Soutenez le Réveil des Moutons :

  • Maillots : lereveildesmoutons@outlook.fr ou en MP sur les réseaux sociaux
  • Soutenez la Rédac en faisant un don : https://t.co/XlcgbGErAp

2 thoughts on “La « faute de frappe » des affiches sur le pass sanitaire

  1. Mathieu MG,

    Les complotistes sont ceux qui mentent en permanence et ils sont bien au gouvernement, siège dans les rédactions des médias, eux-mêmes inféodés par les actionnaires qui contrôlent les éditions, certains médecins et scientifiques qui s’adonnent à la prime Covid Offerte à chaque qu’ils signent Covid19 sur les documents médicaux, etc… Sachez comprendre le français, de bien utiliser les mots et de ne pas inverser les rôles.
    Cordialement

  2. Explication bidon car les 1eres affiches (qui ne mentionnaient pas le port du masque, rappelez-vous) ne comportaient pas la date du 20 janvier 2020 ! Les premiers cas officiels en france sont déclarés le 24 janvier 2020 et Agnes Buzyn, ministre de la santé explique alors que le risque d’épidémie en France est nul…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *