21 juin 2021

La Palestine et l’Union européenne sont, chacune à leur manière, des camps de concentration

4 min read
597 Views


C’est désormais officiel : le premier juillet, l’Union européenne devient un immense camp de concentration, comme le note à juste titre le site Réseau international. Le passeport sanitaire devrait en effet être officiellement mis en place au début du second semestre 2021 pour circuler à nouveau entre les différents pays de l’Union. L’accord devra être approuvé par le Parlement européen à la prochaine session plénière du 7 au 10 juin à Strasbourg. « Ce qui permettra une entrée en vigueur le 1er juillet » a confirmé l’eurodéputé espagnol Juan Fernando Lopez Aguilar, négociateur du Parlement, lors d’une conférence de presse. Il ne fait guère de doute que tous les kapos de cette désormais Union de l’Enfermement voteront tous le bras levé à l’unanimité pour valider cet ausweis avec enthousiasme. Il en est de même d’ailleurs du Parlement national. Nul doute, pensent-ils, que tous les Européens vont accepter d’arrêter de vivre pour éviter de mourir.

Notons une nouvelle fois que c’est une Assemblée européenne et non un Parlement ayant pouvoir de légiférer qui s’apprête à transformer une Union européenne déjà fortement liberticide en véritable prison des peuples. Ne serait-il pas temps, comme nous l’indique judicieusement un correspondant, pour tous les résistants au nouvel ordre mondial d’enfiler, au moins mentalement, un gilet jaune, symbole de résistance populaire ?

Après Gaza bombardée, humiliée, martyrisée, endeuillée, dans l’indifférence quasi-générale des chancelleries occidentales, l’entité sioniste bénéficiant d’une totale impunité grâce à son passeport shoahtique, comme nous l’avons expliqué dans notre précédent éditorial, voici que l’Europe dite occidentale est à son tour transformée en camp de concentration. Certes ce qui se passe ici est moins violent qu’à Gaza, c’est évident, mais cela participe de la même logique destructrice, liberticide et mortifère. Un accord vient donc d’être trouvé entre eurodéputés et États membres sur le fameux pass sanitaire qui permettra à l’aide d’un QR code d’indiquer que son titulaire a bien été vacciné, qu’il a passé un test négatif, ou encore qu’il est immunisé après avoir été infecté par le Covid-19.

Il ne faut pas s’y tromper : cet “ausweis” n’est rien d’autre qu’une permission de sortie de la prison européenne à ciel ouvert pour pouvoir à nouveau circuler entre les différents pays européens. Il entérine ainsi la création d’Alpha+ et de bêta-, autrement dit, une gigantesque discrimination européenne, permise celle-là, selon qu’on aura été vacciné ou non. Ce dispositif vient compléter et aggraver tout un arsenal répressif et liberticide comme le traçage, le pistage, la géolocalisation, le flicage tous azimuts, les confinements divers et variés, le port de la muselière, les couvre-feux, les limitations de déplacement dans le temps et dans l’espace, la propagande des grands médias et la censure de plus en plus implacables des réseaux sociaux (suppression de comptes YouTube, Twitter, Facebook, Instagram, VK, etc.).

Qui ne voit que cette monstrueuse Union européenne est en guerre contre ses peuples pour asseoir définitivement sa tyrannie avant un éventuel effondrement économique, prélude au Grand Reset théorisé à de Davos et peut-être à l’instauration de la monnaie numérique, après la monnaie unique qu’est l’euro, et le revenu universel, afin de conduire à la soumission et à la sujétion de toute la classe moyenne européenne, à commencer par la classe entrepreneuriale, celle qui était jusque-là créatrice de richesses. Ce scénario cauchemardesque n’empêche pas, bien au contraire, l’Euro-Kommissar Didier Reynders de comparer cet accord à la triomphale élection d’un pape en tweetant, enthousiaste : « Fumée blanche : nous avons un accord sur la proposition de la Commission de certificat européen Covid ». « Nous avons abouti sur ce nouvel instrument en un temps record pour sauvegarder la libre circulation pour tous les citoyens », s’est-il félicité avec outrecuidance. Comment peut-on davantage se moquer du monde puisque la liberté de circulation sera désormais soumise à un passeport sanitaire ? De sorte qu’on en arrive à cette situation ubuesque : les immigrés extra-européens continuent à entrer en masse sur le Vieux Continent, le Grand Remplacement se poursuit et s’accélère, et les Européens, eux, pour pouvoir se déplacer d’un pays à un autre de l’Union européenne, devront passer sous les fourches caudines de la tyrannie sanitaire. Comme ils doivent déjà se plier à la tyrannie de la Mémoire s’ils veulent faire carrière, gravir les échelons et ne pas être socialement marginalisé et éliminé. Et pénalement sanctionné. Jusqu’à la prison ou l’exil.

On le voit, plus le temps passe, plus les choses s’accélèrent, plus il devient évident, à qui veut voir la vérité en face, que nous sommes sans le savoir des Palestiniens en Europe occupée.




Jérôme BOURBON, RIVAROL N°3473 DU 26 MAI 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Copyright © Le réveil des moutons - Tous les droits réservés. | Newsphere by AF themes.