8 août 2022

La Turquie séduit…

2 min read
1367 Views

Après Stéphane Blet c’est au tour de Dieudonné de poser ses valises en terre ottomane. En effet, il y a maintenant quelques mois, l’humoriste persécuté a annoncé son départ vers Istanbul, une annonce qui n’a pas manqué de faire bondir les médias français, pour le plus grand bonheur des médias turcs.

Il est vrai que, depuis un certain moment maintenant, la Turquie est diabolisée dans l’intégralité des télés française. Tout à commencé sur un conflit opposant la Turquie et la Grèce en mer Méditerranée. En effet, Macron voulant voler au secours d’Athènes ne s’attendait pas à un adversaire aussi coriace. Puis il y a eu les caricatures de Charlie Hebdo (encore) et maintenant l’affaire Azoulay, l’homme ayant été arrêté avec une grosse quantité de drogue.

La Turquie est un pays souverain et n’a pas à recevoir de conseils de la part d’un pays sous tutelle comme la France actuelle. La liberté d’expression est protégée par la constitution turque et il est clair qu’en regardant ce que peut dire le pianiste Stéphane Blet sur les plateaux télés turcs, ça fonctionne.

La seule liberté d’expression qui serait autorisée, voire subventionnée en France pour certaines personnes reste l’islamophobie. Chez Erdogan pas de lobby (LGBT, FM ou pleurnicheurs) et il est évident que les Français, étouffés par ces entités, se réfugient au pays de la fameuse dictature islamique, décrié par nos élites.

En Turquie, Dieudonné ainsi que Stéphane peuvent s’épanouir professionnellement et il ne sera pas étonnant que d’autres les rejoignent.

Qui sera le prochain ?


Tribune rédigée par Manu LRDM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code