26 mai 2024

Le général Delawarde coupé en plein direct sur CNEWS

2 min read
2855 Views

« Qui contrôle la meute médiatique dans le monde et en France ? »

Voici la question posée chez Morandini en direct sur CNEWS en cette fin de semaine au général Delawarde par l’historien Claude Posternak qui lit un extrait de son interview…

Posternak  : « Donc on vous pose la question, la Tribune diplomatique internationale, “l’hypothèse d’une fraude importante appliquée à quelques États clés le jour du scrutin est-elle crédible ?” On parle des États-Unis.
“Mon intime conviction me dit que oui, car il y a à mes yeux trop d’indices concordants pour permettre à la meute médiatique occidentale dont nous savons qui la contrôle, de nous convaincre du contraire”. Donc j’ai une question à vous poser : qui contrôle la meute médiatique ? »

Normalement, la prudence voudrait que l’on réponde un peu à côté, par exemple « les grands propriétaires des médias mainstream », « le CAC 40 », voir « la Banque », ou carrément « les réseaux de pouvoirs occultes », mais Delawarde va lâcher un coup jamais vu sur la télé française, qui est avare de vérités dérangeantes…

Delawarde  : « Vous le savez bien ! Qui contrôle la meute médiatique dans le monde et en France ? Qui contrôle le Washington Post, qui contrôle le New York Times, qui contrôle chez nous BFM TV et tous les journaux qui viennent se grouper autour, qui sont ces gens… »

Posternak  : « Qui ? »

Delawarde  : « Pardon ? »

Posternak se met alors à hurler, le visage défiguré par la colère, ou la haine : « Vous qui parlez de Dreyfus, monsieur, QUI ? »

Delawarde  : « Qui ? Ben c’est la communauté que vous connaissez bien. »

Lorsque cette question a été posée avec une insistance agressive au général Delawarde en plein direct sur CNEWS, celui-ci a osé évoquer une « communauté… »

On entend alors une voix de femme éplorée, s’effondrer dans un « mon Dieu » et aussitôt il est coupé, avant d’avoir pu terminer sa phrase, l’émission a été immédiatement arrêtée et le présentateur Jean Marc Morandini a émis le souhait qu’il soit définitivement et a jamais interdit des médias…

Nous sommes revenus à la télévision de l’ère soviétique : il y’a des tabous auxquels on ne doit pas toucher.

1 thought on “Le général Delawarde coupé en plein direct sur CNEWS

  1. Eh oui, encore un dans le viseur de la certaine communauté dont il faut taire le nom mais que tout le monde connaît.
    Relisez la presse des années 20 et 30, vous verrez pourquoi si peu de monde s’est opposé aux « persécutions » envers ladite : c’est que déjà ils avaient leurs pions partout et qu’il était extrêmement difficile de faire son trou dans les domaines qu’ils contrôlaient lorsqu’on était un goy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *