22 mai 2022

Le pouvoir total qui vient

6 min read
20370 Views

« Non seulement les gens ne savent ce qu’il leur arrive, ils ne savent pas même qu’ils ne le savent pas. »
Noam Chomsky (s’inspirant sans doute de l’allégorie platonicienne de la caverne)

 

Macron vient d’arriver en tête du premier tour des élections françaises. Si tout se passe comme prévu, les cinq prochaines années vont être la suite logique, amplifiée, désastreuse, du premier quinquennat. Il s’agira pour les résistants de prendre des dispositions au plus tôt pour éviter la foudre qui ne va pas tarder à s’abattre sur les classes moyennes et populaires.

Vers un nouveau fascisme

Macron incarne une nouvelle forme de fascisme bien différente des mouvements d’antan. Dans l’esprit populaire, l’extrême droite signifie des armées de sauvages défilant les bottes cirées dans de beaux uniformes noirs. Or, les nouveaux fascistes portent tout aussi aisément le t-shirt et la casquette de baseball que le costume bleu marine.

En plus d’une fusion totale entre les forces financières, médiatiques, politiques, le fascisme moderne dispose d’une nouvelle arme pour mener à bien sa révolution et entreprendre une guerre totale contre les peuples : l’outil technologique. Il peut à présent tracer, contrôler, limiter, mettre hors-jeu toute forme de résistance. 

Non satisfaits des richesses énormes accumulées jusqu’à présent, les réseaux mondialistes (une alliance informelle de banquiers, d’industriels et de bureaucrates) visent à établir un contrôle total sur le cheptel humain. Il s’agit donc de déposséder les peuples ; de les contraindre à l’obéissance (de gré ou de force) ; de les humilier sans cesse. Ce dernier point est d’ailleurs particulièrement révélateur d’une forme de sadisme qui accompagne ce sentiment de toute puissance.

La France des cinq prochaines années

Il est aisé de comprendre que les mois qui viennent vont ressembler aux derniers. Puissance dix. Ayant mis en place ses équipes, et libéré de la contrainte de sa réélection, Macron va pouvoir appliquer sans scrupules les consignes de la grande ré-initialisation. La moitié des électeurs qui vont placer un bulletin Macron dans les urnes vont s’apercevoir trop tard de leur erreur ; ce sera notre unique satisfaction.

Volet économique : dispositions pour favoriser le grand commerce au détriment des petits. Faillites en cascade. Détruire de ce qu’il reste de l’agriculture et de la pêche ; créer des pénuries, mise en place de rationnements. Augmenter le poids fiscal sur les particuliers, les petites et moyennes entreprises. Instaurer des cryptomonnaies programmables afin de suivre, contrôler et imposer chaque échange et conditionner leur utilisation à certains privilèges.

Volet sanitaire : généraliser le port du masque en toutes circonstances. Imposer la vaccination obligatoire. Élargir l’utilisation du pass sanitaire. Mettre l’hôpital public à genou.

Volet médiatique : Achever les médias indépendants. Interdire les sites internets non officiels.

Volet répressif : Fusionner l’identité physique, sanitaire, bancaire. Incarcérer les résistants (prisons ou asiles). Faire usage de la répression fiscale. Remplacer les droits par des privilèges révocables. Corrompre davantage la justice.

Volet sociétal : Ouvrir complètement la manne migratoire. Favoriser à outrance la pénétration LGBT. Interdire l’instruction à la maison et les écoles hors contrat ; abrutir sans cesse davantage les écoliers.

Volet écologique : instaurer des quotas énergétiques. Interdire les cheminées. Rendre le diesel, puis l’essence inabordables, avant de suspendre indéfiniment les trajets en voiture. Intensifier les programmes de modification du climat. Confisquer la propriété privée en rendant leur valeur négligeable par la contrainte écologique.

S’exiler ?

Dans ces colonnes nous avons vanté par boutade les mérites des Poutine, Trump et autres Bolsonaro. Il faut toutefois se rendre à l’évidence, le régime que Macron va instaurer en France va l’être à l’identique à peu près partout dans le monde.

Certes Poutine a redressé en vingt petites années une Russie défaillante.

Mais c’est le propre de tout vivant, de l’amibe aux gouvernements, des ONG aux partis politiques, des religions à la moindre caissière de supermarché, d’étendre sa sphère d’influence et d’exercer sa domination sur le plus grand nombre. Ainsi, le clan de Russie Unie aura adroitement redonné un souffle à la nation afin de jouer un rôle prépondérant sur la scène internationale. C’est dans l’ordre des choses.

Il n’en reste pas moins qu’il a encouragé la diffusion de Sputnik V à outrance sous licence d’Astra Zeneca (aux prix d’un sacrifice énorme de la population russe). Les écoliers scannent désormais un code QR pour entrer le matin dans leurs établissements. Et le pouvoir central russe compte son lot de BHL, Attali, Drahi et Arnault disposés à mettre en place avec zèle les nouveaux outils technologiques de contrôle.

Pour notre part nous ne choisirons donc ni la Russie, ni encore moins la Chine (les politiques de confinements, peu importe leur objectif de rupture d’approvisionnement à l’international, sont tout bonnement inhumaines), ni même l’Afrique pour d’autres considérations (sécuritaires, culturelles, pratiques), même si cette dernière résiste pour le moment mieux que les autres régions.

La sécession

Dans des articles antérieurs nous invitions le lecteur à l’anticipation matérielle et financière, ainsi qu’à l’acte de sécession. Plus que jamais, nous incitons aujourd’hui aux préparatifs locaux en petits groupes.

Quoique nous pensions de l’Allemagne de l’avant-guerre, convenons que la situation des juifs y était pour le moins inconfortable. Certains, trop peu, ont eu l’intuition et le courage de fuir le pays avant qu’il ne soit trop tard. Il faut également relire Soljenitsyne et son récit du regret des prisonniers de goulag reconnaissant que la fuite préalable eut été salvatrice. De la même manière, peu d’entre nous arriveront à prendre des dispositions aussi drastiques que nécessaires pendant qu’il en est encore temps. Le genre humain estime en effet, à tort, que demain ressemblera largement à aujourd’hui. C’est mal retenir les leçons de l’histoire. 

Le lecteur me pardonnera de lui indiquer ce que je ferais au lendemain de la ré-élection de Macron. J’ai d’ores et déjà quitté mon emploi. Je chercherais à louer ou à acquérir une petite maison dans les bois. Je renforcerais les liens déjà tissés ces derniers mois avec des résistants locaux afin de préparer les temps difficiles. Et je couperais les derniers ponts avec ce nouveau Léviathan qui vise à rendre son pouvoir absolu, total, totalitaire.

Lawrence d’Arabie pour le Réveil des Moutons

 

Boutique ( vidéos complètes ) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code