4 décembre 2022

Le Temple Satanique par Hilda Lefort

5 min read
62601 Views

Dans les États américains notoirement conservateurs de l’Indiana et de l’Idaho, l’avortement a été interdit suite à la décapitation par la Cour fédérale des rejetons de la jurisprudence Roe v. Wade.

Dans l’Idaho, le nouveau texte permet de condamner pour deux à cinq ans de prison les soignants qui auraient pratiqué une IVG, avec des exceptions en cas d’inceste ou de viol. L’Indiana était quant à lui le premier État à imposer des mesures interdisant presque totalement l’avortement, avec l’entrée en vigueur de sa loi le 15 septembre dernier : seules quelques exceptions demeurent, mais uniquement jusqu’à 10 semaines de grossesse, pour les cas de viol, d’inceste, de nécessité de protéger la vie ou la santé physique de la mère, de diagnostic d’anomalie mortelle chez le fœtus.

Cependant, le combat juridique n’est pas terminé. Le Temple Satanique, basé à Salem dans le Massachussets (où l’avortement est maintenant interdit après 24 semaines sauf exceptions) a déposé plainte contre l’Indiana et l’Idaho concernant l’interdiction de l’avortement, arguant d’une violation des droits religieux des habitants de ces États, considérant que cette interdiction conduisait à retirer aux femmes tombées involontairement enceintes le droit se livrer au « rituel satanique d’avortement ».

Ce « Temple », qu’il ne faut pas confondre avec l’église de Satan de LaVey, s’était déjà fait remarquer au sujet de l’interdiction de l’avortement dans un procès contre le Texas.
L’organisme comptait en 2019 plus de 100 000 membres, la plupart dans des pays anglophones et ce « Temple de Satan » se décrit comme une organisation non théiste de rationalistes, d’humanistes et d’activistes agnostiques, athées et engagée dans la cause LGBT. Qu’on ne se méprenne pas : les adeptes du groupe ne croiraient pas à « un Satan surnaturel », mais utiliseraient la figure de Satan comme emblème et symbole afin de faire la promotion du scepticisme pragmatique, de l’autonomie personnelle et de la curiosité (libre pensée). Cependant, le Temple demeure une organisation religieuse non théiste universaliste.

On peut donner ici la liste de leurs sept principes fondamentaux :

  • Il faut s’efforcer d’agir avec compassion et empathie envers toutes les créatures, conformément à la raison.
  • La lutte pour la justice est une activité continue et nécessaire qui doit prévaloir sur les lois et les institutions.
  • Le corps d’une personne est inviolable, soumis à sa seule volonté.
  • Les libertés d’autrui doivent être respectées, y compris la liberté d’offenser. Envahir délibérément et injustement les libertés d’autrui, c’est renoncer à ses propres libertés.
  • Les croyances doivent être conformes à notre meilleure compréhension scientifique du monde.
  • Nous devons veiller à ne jamais déformer les faits scientifiques pour les adapter à nos croyances.
  • Les gens sont faillibles. Si nous commettons une erreur, nous devons faire de notre mieux pour la rectifier et réparer tout préjudice qui a pu être causé.

Chaque principe est un fil conducteur destiné à inspirer la noblesse dans l’action et la pensée. L’esprit de compassion, de sagesse et de justice doit toujours prévaloir sur les mots écrits ou parlés.
Satan se fait séduisant… Au fond, il faut admettre que le Temple s’est trouvé une égérie tout à fait pertinente pour représenter l’idéologie qu’ils prônent et entendent promouvoir.
L’image du sataniste est parfois quelque peu fantasmée ; on imagine des demis-vampires aux yeux exorbités, possédés, écume à la bouche, se livrant à des orgies cannibales et à des rituels sanguinaires et blasphématoires dans des caves ou des lieux sordides. Certes, de telles scènes d’horreurs peuvent sans aucun doute exister. Mais bien moins souvent avons-nous du sataniste cette image plus langoureuse, plus « propre », mais pourtant perverse : « Le groupe utilise l’imagerie satanique pour promouvoir l’égalitarisme, la justice sociale et la séparation de l’Église et de l’État, soutenant leur mission d’encourager la bienveillance et l’empathie entre tous les peuples ».

L’existence de ce Temple tout imprégné de rationalisme, de relativisme philosophique, d’humanitarisme, de scientisme, de libéralisme, et de bien-pensance droit-de-l’hommiste démontre que le satanisme est l’aboutissement de ces idéologies : mieux encore, il faut affirmer que le triomphe de ces idéologies est celui même du satanisme, qui, sous des aspects doucereux, mielleux et languides, dissimule, sacrifiant à une hypocrisie coupable, la perversion la plus crasse et couvre l’immoralité la plus honteuse et la plus désorganisatrice du monde.

C’est en cela que le Temple, ramassis d’individus façonnés par les idéologies du libéralisme et de la divinisation de la personne, peut se targuer cyniquement d’avoir choisi le symbole le plus adéquat : quand bien même ces membres ne croiraient pas à un Satan surnaturel, c’est bien celui qu’ils servent, et l’ambiguïté douteuse qu’ils entretiennent sur ce point ne peut qu’être considérée comme coupable. Quand bien même ils s’affirmeraient non théistes, ils adorent bien « un dieu », consommant par là leur propre contradiction et faisant l’aveu de leur impiété, puisqu’ils se déclarent être un groupe religieux, alors que la religion (du latin religere = relier) ne peut consister qu’en un lien unissant Dieu à sa créature (l’homme). Si donc ils ne sont pas théistes mais qu’ils prétendent avoir une religion, c’est qu’ils ont érigé quelque chose en Dieu. Et, à n’en pas douter, c’est la personne humaine, sa seule volonté, ses seuls désirs, qu’ils ont érigé en Dieu. C’est le règne du MOI qu’ils ont consacré, et par là, ils ont raison de se dire satanistes.

Souhaitons, en tout cas, que ce ne soient pas encore des enfants innocents qui fassent les frais de cet humanitarisme « de Lumière » et se voient massacrés sans pitié et sans avoir encore vu le jour.

H. Lefort

Boutique et Soutien : manulrdm@gmail.com

https://xn--lerveildesmoutons-dtb.fr/boutique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *