18 juillet 2024

Lettre de Paris N°14

4 min read
3161 Views

Mon cher cousin,

Je vous écris en cette nouvelle semaine afin de vous faire part de la situation de notre chère France. Quoi de nouveau en Gaule occupée ? Et bien tout simplement rien de neuf sous le soleil. Notre pays est toujours gangrené par une élite antinationale et illégitime.

En parlant d’illégitimité mon cousin notre cher Jupiter Ier s’est a nouveau ridiculisé. Il s’est ridiculisé une nouvelle fois lui et la fonction présidentielle. Je suis heureux de vous annoncer qu’un tapin des réseaux sociaux est désormais à la tête de l’État Français. Saint Louis ? François Ier ? Louis XV ? Oubliez ces individus, nous avons désormais Manu panneau publicitaire Ier. Manu comte de Pfizer véritable responsable commercial de l’écoulement des stocks de drogues et poisons sur le secteur français. Ah grâce soit rendu au comte de Pfizer, Yahvé saura lui rendre. Grace soit rendu à la République de perpétuer la tradition française de ses grands hommes d’état ! Décidément mon cousin, nous sommes définitivement dans un régime en stade terminal. La République a activé son mode autophagie et se détruit désormais elle-même ainsi que ses rejetons. Notre cher Jupiter, face caméra de téléphone, le t-shirt de bobo au symbole maçonnique évident fut magistral. Il remplit son rôle d’intermittent du spectacle à merveille. Ce freluquet à l’allure d’adolescent et au physique de phasme est une caricature. Je ne gâcherai cependant pas plus d’encre pour cet imbécile.

Enfin nouvelle petite affaire des plus croustillantes mon cousin. Notre cher Merluchon a de nouveau fait des siennes ! Oui il ne s’arrêtera donc jamais ! La Ripoublique c’est moi ! Non pas aussi théâtrale cette fois. Plus sournois, plus vicieux de la part du frère la truelle. Un sympathisant du fameux Merluche tout enjoué de voir son grand timonier fut quelque peu insistant. Il fut pressé d’interagir avec son guide suprême et de faire un sacro saint selfie. Raté ! La merluche avait ses menstrues ! Pas touche a bobonne, sa personne est sacrée ! Résultat des courses un maçon en colère qui recadre un fan insistant en envoyant ses laquais à la ratonnade. Rien de plus classiques de la part de cet homme que d’envoyer barbouze et auxiliaires à la ratonnade. Il faut dire mon cousin que le courage chevaleresque n’est pas ce que nous retenons de plus de la chère et sensible merluchette.

Pour un peu plus de sérieux après ces quelques pitreries du théâtre politique, revenons à notre actualité. Nous français, mais aussi nous occidentaux, pensions être sorti de l’histoire, de la grande Histoire, celle qui fascine les peuples et les nations. L’Histoire avec un grand H qui fait que nous la retiendrons tant elle dessine les destinées. Avec ce véritable coup de force international que nous vivons, nous avons été remis a grand coup de savate au derrière dans ce type de période. Certains commencent peu à peu à le réaliser. D’autres y participent sans le savoir. D’autres encore subissent naïvement. Enfin les derniers y participent activement contre l’intérêt de tous. Rappelons nous mon cousin, qu’en période de crise, il y a toujours des malandrins qui profitent de la détresse des autres. Dans notre situation actuelle, ces personnes sont ce que nous appelons des pompiers pyromanes. Véritable responsables des incendies que nous subissons de jours en jours, ils apparaissent d’un autre côté comme nos véritables sauveurs. Ces maîtres de la prophétie autoréalisatrice sont passés experts en la matière de créer de toute pièces un problème et d’en apporter la solution. Il s’agit mon cousin du cœur des stratégies politiques de nos élites et de nos ingénieurs sociaux. La situation que nous vivons en est l’exemple le plus frappant. Méfiez vous mon cousin des loups déguisés en agneau. Ils sont bien trop nombreux et apparaissent comme des bienfaiteurs alors qu’ils ne sont que nos bourreaux. Coucou Bill Gates !

En vous laissant mon cousin face à ces pensées. N’accordez pas votre confiance aux produits du système. Gardons en tête la Maxime suivant à propos de ces individus: « D’où tu parles camarades ? »

En remettant à Dieu notre sort commun et celui de la France.

Affectueusement, votre dévoué cousin.


Lettre écrite par Le Cosaque

Soutenez le Réveil des Moutons :

  • Maillots : lereveildesmoutons@outlook.fr ou en MP sur les réseaux sociaux
  • Soutenez la Rédac en faisant un don : https://t.co/XlcgbGErAp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *