18 juillet 2024

Lettre de Paris N°15

6 min read
3277 Views

Mon cher cousin,

Je vous écris une nouvelle fois cette semaine. Les nouvelles de la France occupée sont des plus croustillantes. Au menu cette semaine l’instauration d’une société à deux vitesses et des conflits d’intérêts. Un magnifique bout de femme qui ébranle la Ripoublique et enfin un sauvage subsaharien qui symbolise toute la folie de notre société. Le menu s’annonce alléchant n’est-ce pas ? Attachez votre ceinture mon cousin ça promet.

Tout d’abord. C’est bien officiel, dans notre chère république maçonnique de France, le pass sanitaire a bien été adopté par les sages. Quelles sages me direz vous ? Et bien une bande de fripouilles vide d’honneur mais remplie de conflits d’intérêts. Le sage en chef que nous appellerons la Fabienne est une crapule de la pire espèce. Un individu capable des pires magouilles et des pires forfaitures. Rien d’unique de la part de ces trublions me direz vous, et pourtant la Fabienne est bien hors concours. Laissez moi mon cousin porter à votre connaissance un fait des plus croustillants. La chère Fabienne toujours prête à s’embourber dans des affaires vaseuses s’est faite remarquer très récemment. Alors que les sages que ce dinosaure de la politique préside statuait sur l’officialisation du passage de la France dans une société a deux vitesses, son fils s’est fortement distingué. Il se trouve que le fils de la Fabienne n’est autre qu’un cadre d’une entreprise américaine visant à « conseiller » notre chère gouvernement dans l’instauration de ce pass. Oui oui vous avez bien lu ! Rappelez vous mon cousin que lorsqu’un Etat moderne se tourne vers une boîte privée pour des « conseils » il reçoit en réalité ses ordres. Tandis que la Fabienne statue avec ses copines sur le sort de millions de français, son cher fiston touche des sommes dépassant la raison afin d’appuyer les mesures folles en discussion chez son antiquité de géniteur. Notre RaiePublique n’est plus qu’une vaste farce dans laquelle plus personnes ne croit. Les ficelles sont trop grosses, trop visibles. De plus en plus de monde, dans nos chers citoyens se demandent qui peut bien tirer ces ficelles.

Il se trouve mon cousin, que lors d’une protestation de masse dans l’Est de notre hexagone, une charmante demoiselle s’est proposée d’y répondre. Son idée fut simple et classique pour une protestation publique, s’afficher dans les rues de cette charmante bourgade avec une pancarte. Pour l’instant rien de plus de classique me direz vous, je sens déjà votre attention baisser mais soyez patient, vous allez en avoir pour votre argent. Cette magnifique donzelle nota donc sur sa pancarte les noms de personnalités publiques impliqués dans le marasme actuel. Ces personnes désignées portent selon elle, une responsabilité écrasante. QUI ? mais qui peuvent bien être ces individus ? Entre autres nous retrouvons notre cher Jupiter, Olivier la vaseuse, Jacqou le croquant, Bébert le philosophe, la vielle Fabienne ainsi que l’incontournable Klaus à la tête de couille fripée. Jusque là je ne pouvais qu’être en accord avec le choix de ces individus. Et bien c’est une tornade qui ravagea notre pays depuis. Les oppositions et autres insultes contre cette femme furent immédiat ! Pour quelles raisons ? Ah car la communauté au dessus des nations fut heurtée, je dirais même meurtrie. Quelle désespoir pour ces pauvres bougres, les voilà mis à jour sur un bout de carton par une femme. La Ripoublique est en danger. « La RaiePublique c’est moi !  » Non pas toi Merluche cela est réservée à une élite. Laquelle me direz vous, celle des martiens ? des albanais ? des malgaches ? Un peu de tout ça dirons nous par soucis de commodités. Ni une ni deux cette femme fit le tour du net et la classe politique dans son ensemble fit part de sa terreur, pire de son dégoût. Calmez vous ! Calme toi on va pas te déporter comme dirai un célèbre troubadour. Cette poulette fut très peu de temps après appréhendée par la Kommandantur. « Pancarte pas bien » qu’ils lui disaient. Résultat la langoustine se retrouve piéger dans la panier à salade. Radiée de son poste d’enseignante elle devra se confronter à la justice de notre Etat. La communauté martienne est définitivement hystérique et a la nuque raide. Regardez mon cousin qui est incritiquable dans notre pays et vous verrez où est le pouvoir. Cette société est définitivement malade. Elle impose des embastillements pour une pancarte et laisse des forcenés en liberté.

Les criminels les plus terribles sont au pouvoir convenons en. Cependant les fous et autres spécimens en tout genre sont en libertés. Il le sont par la complicité de nos élites. Rappelez vous mon cousin il y a de cela une petite année, un individu des plus déséquilibré et sauvage mit le feu à notre magnifique cathédrale de Nantes. Un drame comparable a celui de notre dame fut cependant évité. Sans papier il aurait du être renvoyé dans son pays où les conditions de détention lui aurait fait penser à son acte. Ma naïveté parlant, je fus alors persuadé que cette africain en situation irrégulière fut mis derrière les barreaux pour un long moment. Il n’en était rien ! Oui oui, rien ! J’appris alors que cet homme fut en totale liberté et recueilli chez un homme d’Eglise. Après tant de mansuétude, après tant de laissez faire, cette homme sévit une nouvelle fois. Son action tout aussi symbolique est quant à elle d’une violence plus frappante. Cet homme a assassiné le prête qui lui portait secours. Quel sacrilège ! Quelle infamie ! Je ne ressens que colère face à cette Eglise arc en ciel, plus prompte à venir en aide à des étrangers psychotiques qu’aux pauvres de notre nation. J’enrage face à cet Etat mafieux et complice qui laisse ces dingos dehors afin d’attiser le ressentiment. Face à tant de violence la réaction sera un jour ou l’autre violente aussi. C’est précisément ce que recherche ce pouvoir. Des affrontements horizontaux entre communautés, afin d’éviter une lutte verticale du peuple contre des élites illégitimes. Cette stratégie du diviser pour mieux régner porte le marque de la bête. Cette même marque de la bête que petits et grands devront avoir afin de vivre dans ce monde. J’enrage contre ce monde !

En vous laissant mon cousin sur ces nouvelles des plus terribles, signes de la détresse de notre temps et de notre nation. Nous devons plus que jamais mettre à bas les voleurs.

En remettant à Dieu notre sort commun et celui de la France. A très bientôt.

Votre dévoué Cousin.


Lettre écrite par Le Cosaque

Soutenez le Réveil des Moutons en commandant un tee-shirts, une tasse ou une casquette : lereveildesmoutons@outlook.fr ou en MP sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *