23 février 2024

L’interdiction partielle de l’écriture inclusive, un concept Blanquérien

2 min read

Hand and pencil pictures of students writing Education concept With copy space

1148 Views

Ce jeudi 6 mai 2021, le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a mis fin au débat sur l’intégration de l’écriture inclusive. En effet, ce mode d’écriture tant prôné par les féministes (lave-vaisselle dernière génération), reposant sur une pseudo inégalité, a enfin été refusé !

Cependant, il est à noter que seul le point médian a été relégué au second plan ; on n’attendait pas moins de fourberie de sa part, puisqu’en effet la féminisation des titres et la double flexion, eux, restent d’actualité !

 

Selon France Inter :
« […] la circulaire recommande plutôt « l’usage de la féminisation
des métiers et des fonctions ». Même chose dans les documents administratifs, où le ministre
renvoie à un document du CNRS sur la féminisation des noms de métiers (un document
datant de 1999), et appelle à ne pas utiliser l’écriture inclusive et plutôt privilégier des
formes développées qui mettent au même plan le masculin et le féminin. »

Une victoire évidemment éphémère, comme on peut le penser, et comme notre
lobby mondialiste préféré ne tardera pas à nous le rappeler dans un futur proche !

Retirer vos enfants de l’école pour les protéger ? Le pantin de l’Elysée vous a aussi
retiré ce droit, il ne faudrait pas que ces graines de complotistes deviennent comme leurs
chers parents après tout !

 


Article rédigé par Freya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *