5 juillet 2022

Où sont passés les super-patriotes ?!

6 min read
3861 Views

« Ces éternels cocus de la droite, ces éternels maris trompés de la politique, il est un moment où leur attitude cesse d’être grotesque pour devenir ignoble. » Robert Brasillach

 

Avec l’échec cuisant de leur héros séfarade lors des dernières élections présidentielles et surtout avec l’avènement de la belle saison, les youtubeurs virilistes d’hyper méga droate et autres « influenceurs » narbonoïdes sont aux abonnés absents. On ne les entend plus. Silence radio.

La reconquête attendra. Comme prévu.

À l’instar de la grosse Le Pen et ses deux semaines de vacances bien méritées à cuver du blanc pour célébrer son énième défaite, nos boutiquiers préférés semblent être partis en congés anticipés. Il faut dire qu’étant donné le nombre de droitardés que coagulent cette petite clique de cloportes ils doivent avoir quelque argent à dépenser. Mais de la « cause » cet été il ne sera pas question, juste d’escorts, de produits plus ou moins raffinés, et si vous avez de la chance de quelques photos de tik-tokeuses pour faire baver leur public de daleux.

D’après mes informations inédites, toute cette fine équipe serait partie en 4×4 flambant neuf et d’une beauferie n’ayant d’égale que la médiocrité des ahuris qui l’ont financé. Pour rappel 

Mendicité agressive, le cas Papacito

Le petit gros bourré aux stéroïdes s’occupe du barbec’ et de s’empiffrer au passage. De la viande bien rouge, du pinard, du saucisson, hummm, ça c‘est la droate dure, ça c’est les vrais mecs avec des tatouages du Texas, ça c‘est français et des cigares qui sentent bon le terroir ! La prophétie de Cabu s’incarne devant nous, on avait la doxa de gauche depuis 70 ans à présent voilà la doxa de droite dans sa caricature finale. 

« Bien que décriée, la notion de virilité reste irremplaçable pour définir ce qui est masculin. Ce n’est évidemment pas une affaire de pilosité, de posture ou de brutalité. La virilité est une disposition de l’ame et du tempérament qui fait bon ménage avec la délicatesse et la sensibilité. » Dominqiue Venner

 

Mais attention, il n’y a pas que des mongoliens qui confondent politique et calories, des demi-gitans et des amateurs d’ébène et de grosses couilles, de gros flingues et de grosses bagnoles de dictateurs dans le groupe tu as aussi des philosophes, des historiens (interdiction de rire) très bien peignés, à la barbe impeccablement taillée dont je ne puis m’empêcher de saluer la très haute qualité d’analyse, la profondeur d’esprit. À titre d’exemple, je vous renvoie, chers lecteurs, à cette vidéo à partir de la minute 50 : 

Blaise Pascal n’a qu’à bien se tenir face à une argumentation aussi vertigineuse ponctuée d’un spasme faussement rigolard. Les antisémites, ah les voilà les mongoles qui pourrissent les manifs (auxquels il admet ne pas participer) et donnent une mauvaise image au cheptel qui veau-te Macron des dites manifs dont par ailleurs tous les médias et l’on sait qui les contrôlent, n’est-ce pas, disaient pis que pendre. Complotistes, anti-vaxx, antisémites. Et le dandy nietzschéen de salon de coiffure de renchérir, « je leur fais un gros fuck dans leur gueule et je les emmerde. » Beau comme l’Antique et c’est marrant ça me rappelle les propos poétiques d’un autre poudré, nettement plus célèbre celui-là…

« Il ya deux manières de combattre la liberté de pensée : sa suppression pure et simple et le droit donné aux abrutis de la recouvrir de leurs bavardages. » Maurice Dantec

 

Avec ce qui reste sur yout(r)ube et les grands réseaux sociaux, nul besoin de plus de censure. En effet, la tête « pensante » de ce patriotisme de pissotière valide la narration du Système, lui le grand philosophe, pourfendeur des antisémites bas de plafond et des complotistes qui n’achètent ni ses déjections littéraires ni ses élucubrations.

« Le vrai patriotisme n’est pas l’amour du sol, c’est l’amour du passé, c’est le respect pour les générations qui nous ont précédés. » Fustel de Coulanges

Drumont, Kant, Wagner, Céline, Goethe, Shakespeare, Hugo, Ronsard, de la petite bière comparée à la puissance intellectuelle du fragile gominé qui n’ose visiblement pas parler de certains sujets qui fachent. Et comme pour camoufler sa pleutrerie, il accuse, vocifère, tonne contre « les antifas de droite« . Renie des siècles de tradition critique à l’égard de cette petite communauté dont il ne trouve rien à redire.

Le culte des anciens se cantonne visiblement à Napoléon dont ce cuistre efféminé aime à penser qu’il eut été l’un de ses maréchaux. En réalité, dans le meilleur des cas, il se serait arrêté aux réchauds.

« Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait. » Michel Audiard

Et en l’espèce avec cette nuée d’insectes on est servi. Au delà de nos plus folles espérances. Un véritable feu d’artifice d’hypocrisie, de médiocrité suffisante, de prétentions démesurées, de petits épiciers avares de leurs rentes de situation, de leurs monopoles sur cette basse humanité que sont les français dits de droite.

Grand bien leur fasse, après tout avec des clients pareils ils auraient tort de se priver.

« L’avenir s’annonce lourd d’orages et les générations futures devront choisir entre trois options, à savoir la soumission progressive, la partition territoriale donc l’exil intérieur, et la reconquête. » Bernard Lugan

Commençons par la reconquête ça sera vite fait.

Et la IXème croisade prit fin Boulevard de Clichy

Pour le reste, l’exil intérieur est déjà largement entamé quant à la soumission si même Houellebecq a compris, pas besoin de faire un dessin.
Et nos influenceuses de droite dure dans tout ça que proposent-ils ? Bouffer des barres protéinées avec un code promo pour avoir des gros muscles. Acheter un séminaire pour baiser des dindes du Renoncement National ou de génération Z (comme Zelinsky). Cotiser pour une quelconque sous-production dont ils ont le secret. Se payer un stage dépucelage en Roumanie. S’offrir un abonnement à une revue écrite avec les pieds.

Choix cornélien s’il en est. Cette posture patriote, caricaturalement viriliste et en réalité d’un conformisme crasse cache mal le vide intersidéral de leurs propositions concrètes et ne sert qu’à vendre leur camelote et flatter leur mégalomanie pathologique, inversement proportionnelle à leurs qualités intellectuelles et morales. Rien de bon ne sortira jamais de cette sphère indigente et stérile à l’image de ceux qui la composent.

Car combien de ces ahuris (et j’y inclus toutes les tradasses prétendument catholiques et traditionalistes qui bavassent des heures durant sur les plateaux télé et ailleurs au lieu de s’occuper de leur foyer) ont-ils des familles nombreuses ?! Ne serait-ce qu’un enfant et un couple stable ? 

« L’individu qui n’a pas d’enfants, n’a plus d’ancêtres : il s’isole de tous les cotés, il se retranche du passé comme de l’avenir. Reste le moment pour la jouissance ou l’ennui. » Abel Bonnard

Alors jouissez bande de dégénérés tout en continuant de critiquer les boomers qui eux au moins à vos âges avaient eu la mauvaise idée d’enfanter de viles créatures telles que vous. Mais arrêter de nous ennuyer avec vos conneries, votre tittytainement pour débiles légers fussent-ils de droate, vos bouquins, vos analyses, vos états d’âmes.

On s’en branle.
Merci d’avance.

 

Jules pour le Réveil des Moutons 

 

Abonnement vidéo : manulrdm@gmail.com

Boutique :

 

1 thought on “Où sont passés les super-patriotes ?!

  1. Excellentissime donc jubilatoire.
    Un écornement en règle des cocus du patriotisme de salon, que l’on rencontre hélas tant et tant dans les réseaux dits  » sociaux « , à coup de drapeau républicain en guise d’avatar, et de soumission au Zèdisme le plus fanatique.

    ViVeMeNt La SuItE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code