24 octobre 2021

Saint Pie X contre le sionisme : “Les juifs n’ont pas reconnu notre Seigneur, c’est pourquoi nous ne pouvons pas reconnaître le peuple juif. »

4 min read
858 Views

Entretien avec le Pape Saint Pie X rapporté par Théodore Herzl, père du sionisme, dans son journal le 25 janvier 1904 :

Je fus conduit chez le Pape en passant par un grand nombre de petits salons. Il me reçut debout et me tendit la main, que je ne baisai pas (…).
Je lui soumis brièvement mon affaire. Il répondit sur un ton sévère et catégorique (…) :

« Nous ne pouvons pas soutenir ce mouvement [sioniste]. Nous ne pourrons pas empêcher les juifs d’aller à Jérusalem, mais nous ne pouvons en aucun cas soutenir cela.Même si elle n’a pas toujours été sainte, la terre de Jérusalem a été sanctifiée par la vie de Jésus-Christ. En tant que chef de l’Eglise, je ne peux vous dire autre chose. Les juifs n’ont pas reconnu notre Seigneur, c’est pourquoi nous ne pouvons pas reconnaître le peuple juif. » (…)

Et voilà, pensai-je, le vieux conflit qui recommence entre Rome et Jérusalem ; lui représente Rome, moi Jérusalem. (…)

« – Mais que dites-vous, Saint-Père, de la situation actuelle ? demandai-je.
Je sais bien qu’il est désagréable de voir les Turcs en possession de nos Lieux saints, répondit-il. Nous sommes forcés de le supporter. Mais soutenir les juifs pour qu’ils obtiennent eux, les Lieux saints, c’est une chose que nous ne pouvons pas faire. »

Je soulignai que notre motivation était la détresse des juifs, et que nous entendions laisser de côté les questions religieuses.

« Oui, dit-il, mais nous, et plus spécialement moi en tant que chef de l’Eglise, ne le pouvons pas. Deux cas peuvent se présenter. Ou bien les juifs restent fidèles à leur croyance et continuent d’attendre le Messie, qui pour nous est déjà venu. Dans ce cas, ils nient la divinité de Jésus, et nous ne pouvons rien faire pour eux. Ou bien ils vont là-bas sans aucune religion, et dans ce cas-là nous pouvons encore moins les soutenir. La religion juive a été la base de la nôtre, mais elle a été remplacée par la doctrine du Christ, et dès lors nous ne pouvons plus reconnaître son existence. Les juifs, qui auraient dû être les premiers à reconnaître Jésus-Christ, ne l’ont pas fait jusqu’à ce jour. »

Je faillis dire : « C’est ce qui arrive dans toutes les familles. Nul n’est prophète dans sa famille. » Au lieu de cela, je déclarai : « La terreur et les persécutions n’étaient peut-être pas les meilleurs moyens pour éclairer les juifs. »

Il répliqua cette fois avec une simplicité désarmante : « Notre Seigneur est arrivé sans disposer d’aucune puissance. Il était pauvre. Il est venu en paix. Il n’a persécuté personne, on l’a persécuté. Même les Apôtres l’ont abandonné. Ce n’est qu’ensuite qu’il a grandi. C’est seulement au bout de trois siècles que l’Eglise a été mise en place. Les juifs avaient donc le temps de reconnaître la divinité de Jésus-Christ sans aucune pression extérieure. Mais ils ne l’ont pas fait, ils ne le font toujours pas à l’heure qu’il est. »

« Mais, Saint-Père, dis-je, la situation des juifs est épouvantable. Je ne sais si Votre Sainteté réalise toute l’ampleur de ce drame. Nous avons besoin d’un pays pour les persécutés.
– Mais cela doit-il être Jérusalem ? demanda-t-il.
– Nous ne demandons pas Jérusalem, précisai-je, mais la Palestine, seulement le pays profane.
Il répéta : « Nous ne pouvons pas soutenir cela. »
«- Connaissez-vous, Saint-Père, la situation des juifs ? questionnai-je
– Oui, je l’ai connue à Mantoue, répondit-il. Il y a des juifs là-bas. J’ai d’ailleurs toujours eu de bonnes relations avec les juifs. Tout récemment, un soir, j’ai eu la visite de deux juifs. Il est vrai qu’il existe des rapports qui se situent en dehors de la religion : des rapports de courtoisie et de charité. Nous ne refusons aux juifs ni l’une ni l’autre. Du reste, nous prions pour eux, afin que leur esprit s’éclaire. Précisément en ce jour, nous célébrons la fête d’un incroyant qui, sur le chemin de Damas, s’est converti de façon miraculeuse à la vraie croyance [Saint Paul]. Ainsi, si vous allez en Palestine et si vous y installez votre peuple, nous préparerons des églises et des prêtres pour les baptiser tous. »

Theodore Herzl – Journal 1895-1904. Le fondateur du sionisme parle. Cité dans la revue « Le sel de la Terre ».


Source : Médias Presse Infos

1 thought on “Saint Pie X contre le sionisme : “Les juifs n’ont pas reconnu notre Seigneur, c’est pourquoi nous ne pouvons pas reconnaître le peuple juif. »

  1. Bonjour .Cher frères en Christ mille pardons , mille pardons , mais n’oubliez pas que nos premiers frères en Notre Seigneur Jésus-Christ furent des juifs , grecs et autres Saints habitants du Moyen-Orient , et puis qu’est ce cette jalousie morbide contre les juifs ? parmi eux s’y trouvent de brave gens comme j’en ai vu en Terre Sainte , tous les jours que DIEU nous offre , ils sont là du matin au soir les bottes dans le purin , d’autres dans des hôpitaux , d’autres dans des bureaux , des usines …….Ne soyons pas lapidaires , comme chez nous , chez eux existent des fossoyeurs politiques , des adorateurs de mamon , des joueurs de dés et autres lucifériens impitoyables , n’oubliez jamais au grand jamais que notre Sainte Terre de France commença a subir sa perdition matérielle et spirituelle par la volonté d’un des  » notre  » par le sang et pourtant catholique parai t’il ( un président des années 70 ) , traitre pervers si il en fut , éduqué dans l’antre des préteurs sur gage , mondialistes génocidaires et autres maitres de l’  » usure  » ,Et depuis Tous les suivants continuèrent a salir , souiller et vendre la France ; nous le voyons aujourd’hui dans notre pays ou une majorités d’hommes politiques et leur CHEF élyséen en tête ont effectivement a cœur d’appliquer les consignes dictées par leurs maitres , placés là pour génocider la Sainte Terre de France et SURTOUT sa population de souche , formée de plusieurs peuples européens d’origine greco-judéo-chrétienne .
    Nous les dernières générations d’après guerre sont sur la ligne du grand départ selon la volonté de Dieu et prions tous les jours que nous offre Notre Maitre du ciel pour la sauvegarde de Notre Sainte Terre de France , de nos enfants , nos petits enfant , de tous ceux que nous aimons et selon les principes d’amour de Notre Seigneur Jésus Christ , n’étant pas parfait essayons quand bien même de prendre nos ennemis en compassion .
    France divisée , France effondrée , français stupides a l’égo explosif et surdimensionné , aveugles égoïstes , UN REVEIL !!!! un simple et courageux sursaut de rassemblement de tous les partis patriotes , sous l’égide de Ste Jeanne D’arc , St Michel ,la Sainte Trinité et Notre Sainte Mère , un égrégore de libération magnifique et miraculeux sous l ‘aura du Saint Esprit suffirait a libérer ce Pays Sacré du mal luciférien qui le ronge .
    C’est pourquoi les génocidaires en place deviennent féroces en 2021 , ils savent qu’ils vont perdre et qu’il ont perdu , pour cela ils continuent a accélérer leur campagne maudite d’injection de matière humaine et inhumaine , il faut tuer la France vieux et jeunes aveuglés et morts de l’esprit par le mal de la peur.
    .Confiance !!!!! Confiance et prières !!! la Liberté est entre nos mains , comme nous l’ont promis toutes les Saintes prophéties depuis Clovis et Saint Rémi……

    Vive le Roi du Ciel , vive notre futur Roi ou envoyé Divin et gloire a DIEU.

    Que vive notre Sainte Église d’avant Vatican II

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code