5 juillet 2022

Twerker en crop top devant le Christ…

5 min read
13068 Views

Il y a quelques jours, deux jeunes garçons… Ou deux jeunes filles… Ou deux jeunes homos…Ou deux jeunes neutres de j’sais pas quoi… Bref ! On ne sait plus ! Mais ce qui est encore sûr, c’est que les chiffres n’étant pas encore contestés par des progressistes qui ne savent pas compter, ils étaient bien deux. Profitons que cela pour le moment ne fasse aucun doute, car ça devient rare par ces temps de perdition. Bon je reprend, deux jeunes… machins là… décident d’aller se taper quelques pas de twerke en se filmant dans une église. Notez, entre nous, qu’avant cet épisode provocateur, je ne savais même pas ce qu’était le twerke et j’avoue qu’après-avoir vu cette vidéo, je n’ai toujours pas compris ce qu’était réellement le twerke. Bon apparemment, de ce que j’ai pu voir sur cette vidéo gênante,  »twerker » signifierait bouger frénétiquement son cul et le frotter avec énergie un peu partout pour exciter l’éventuel prétendant. L’espace d’un instant, comme imbu de la fièvre du samedi soir version folasse, le twerkeur décérébré ne s’identifie plus que par l’agitation guignolesque de son derrière. Seules ses fesses comptent et réfléchissent. Il met un point d’honneur à ne communiquer qu’avec le langage des signes du derche. Ambiance épicée et secousses de la jungle façon tchi-tchi garanties.

Bon alors, je voudrais juste expliquer à ces deux jeunes… euh comment dire… à ces deux jeunes… hu humains que ce n’est pas comme cela que l’on s’adresse à Notre Seigneur. Je rappel à ces deux… ados que le twerke n’existait pas il y a 2000 ans. Non parce que, quand le Christ vous voit gesticuler du fion de la sorte, je suis à peu pré sûr que la réponse qu’il vous réserve le jour du jugement dernier risque de vous brûler la rondelle indéfiniment. Vous avez le feu au cul les jeunes ? Ben, je peux d’ores et déjà vous prédire que vous allez être servi dans l’au-delà niveau brûlure au 18e degré. Votre conduit de cheminée risque de fumer fort comme tout le reste ! Et le seul extincteur efficace contre l’abominable  »twerke », que vous avez osés faire devant Notre Seigneur, n’est pas la queue d’un énième pote entre deux cuvettes de toilettes publiques pisseuses, mais la prière. Je vous conseil donc, animé par un geste d’amabilité qui ne me ressemble pas surtout envers des profils dégueulasses comme les vôtres, de vous mettre à la prière rapidement si vous ne voulez pas lâcher des pets ardents ad vitam aeternam en enfer.

Passons au croc top… je ne connaissais pas vraiment non plus. Au début, j’ai pensé aux chaussures de débiles mentaux dégoulinantes de jus d’orteils moisis et faites en pneus recyclés. Mais finalement, ce n’est pas ça… c‘est encore pire. Ça ressemble à une sorte de soutien-gorge en tissu un peu lâche comme ses propriétaires. Sauf que celui-ci ne soutient rien. Surtout quand ce truc est porté par des  »garçons ». Ne vous méprenez pas chers lecteurs ! Je met le mot  »garçons » entre guillemets pour vous faire remarqué à quel point je fais un travail sur moi-même afin de rester poli. Puis aussi, il y a Manu, le boss du réveil des moutons, qui va encore me dire que je vais un peu trop loin, que je devrais moins traîner publiquement et aussi violemment dans la merde tout ce qui est contre nature, que je pourrais me tempérer avec mes textes anti anti anti ce que vous voulez d’ailleurs. Parce qu’il en a marre de comparaître devant le tribunal qui tape sur les… les gentils. Entre nous, je le comprends et je ne me plains pas, car j’ai ici une liberté d’expression que je ne trouve que sur très peu de site. Mais quand même, quand j’envoie mon article au chef, je ricane tout seul en l’imaginant blême, hésitant et serrant les fesses jusqu’à faire de l’huile, en parcourant mon article. Partagé entre l’envie de publier des quenelles épaulées et le souvenir d’une justice onéreuse. Donc nous avons décidé, Manu et moi, d’un commun accord, que je ne devrais pas trop victimiser plus qu’elles ne le sont déjà, ces centièmes de quart de parasites pour déjection de cloporte qui portent, par exemple, des soutifs en tissus dans un élan incompréhensible de manque de respect total à la pudeur. Soit dit en passant, cela s’expliquerait peut-être par leur corpulence quasi-inexistante.
Un autre conseil pour les deux jeunes adeptes du club des téléteubbites. Je vous rappel également qu’il y a 2000 ans, le croc top n’existait pas et encore moins sur les hommes. J’ose à peine imaginer ce qu’il se serait passé si on vous avait parachutés en l’an 0 avec votre danse de sauvages efféminés en manque de péchés mortels, vos crocs top ridicules donnant juste envie de s’exprimer par la violence et vos tronches tremblantes de chihuahua apeuré. Ce ne sont pas les burnes de vos petits amis qui vous auraient claqué les fesses, mais un bon gros fouet bien épais et épineux. Alors encore une fois, j’en ai franchement rien à péter de vos gueules, mais par charité, je me dois de vous conseiller de prier. Demandez pardon, allez à la messe et confessez-vous. Dieu pardonne tout contrairement à moi ainsi qu’une grande partie des lecteurs de ce site… même les pires monstruosités décadentes comme vous.

Article écrit par Augustin du Réveil des Moutons

Soutenir le Réveil des Moutons : https://www.patreon.com/manuldm

Boutique : https://xn--lerveildesmoutons-dtb.fr/boutique/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code