5 juillet 2022

Typologie du résistant

4 min read
12297 Views

Typologie du résistant : 3 classifications

 

Ou de l’importance du doute

 

Comment se fait-il qu’une petite partie de la population perçoit comme une évidence la gigantesque escroquerie covidienne, cependant qu’une majorité de moutons foncent tête baissée vers l’abattoir. Il s’agit là d’une question fort intéressante, qui suggère différentes interprétations.

Classification d’Olivier Véran

Selon notre Ministre de la santé, trois catégories se “dégagent” :

1. “Ceux qui sont loin de tout, loin de l’information… ceux-là nous iront les chercher”. En gros, des abrutis à éduquer.

2. “Les indifférents, souvent des jeunes, qui se disent qu’ils n’ont pas le temps, qu’ils veulent vivre leur vie… mais si on leur dit qu’il faut vraiment se faire vacciner, alors sur un coup de tête ils pourraient le faire sans problème”. On ne vois pas trop la différence avec le premier groupe, sauf qu’il ici s’agit sans doute de jeunes cons égoïstes, alors que les premiers étaient des vieux cons déconnectés. Subtil.

3. “Les méfiants, un magma de personnes qui se sont enkystées dans une forme de contestation pouvant parfois prendre les allures du délire, considérant qu’on leur veut du mal… eux, un pass sanitaire ne les fera pas changer d’avis”. Traduction : d’indécrottables complotistes. En somme, vous, le lecteur.

 

Classification d’Ariane Bilheran formulée sur Strategika – Expertise et Analyses géostratégiques

Cette philosophe et psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie (là nous ne sommes plus dans le registre du petit dictateur précédent !), explique dans un essai fort intéressant comment nos maîtres manipulent une population paranoïaque et névrosée vers ses objectifs néfastes. Si nous vous invitons naturellement à la lecture de l’article complet, ce qui nous intéresse plus précisément ici concerne le noyau qui résiste aux diktats totalitaires. À son tour, le Docteur Bilheran propose un tryptique de profils (aucune traduction requise ici !) :

1. Des “anti-sociaux” déjà habitués à ne pas se soumettre aux règles du monde, qu’ils interrogent toujours avec une grande vitalité.

2. Des personnes ancrées sur terre avec un bon sens paysan qui les vaccine contre toute idéologie hors sol.

3. Quelques intellectuels et artistes.

En somme, seuls les personnes qui s’étaient forgés un caractère bien trempé et emprunt de valeurs solides avant la crise, ont pu résister au déferlement de propagande.

 

Classification de LRDM (à ne pas confondre avec LREM)

Notre classification en interne est plus grossière que les précédentes. Pour nous, qui ne sommes pas connus pour notre finesse, il n’y a que deux catégories de français : les moutons et les loups. Mais pourquoi les loups sont-ils des loups ?

Voici tout d’abord les résultats d’une analyse portant sur le rejet de la vaccination aux États-Unis selon le profil d’études :

 

 

 

 

Il ressort que ce sont à la fois les moins éduqués (ceux qui ont à peine le Bac) et les plus éduqués (armés d’un doctorat) qui résistent le mieux à la propagande. Au milieu de ces extrêmes, l’université et les écoles professionnelles auront surtout conditionné le sujet à l’obéissance (et c’est particulièrement vrai pour les professions libérales : médecins, avocats, architectes, etc.) L’intelligence n’y serait donc pour rien. Tout serait alors affaire de bon sens.

Car en fait, si l’on remonte à l’essentiel, quelle est LA qualité essentielle dont il faut disposer pour garder les pieds sur terre ? Quelle est LA source de cette aptitude à conserver de solides repères dans un océan de mensonges ? Ne serait-ce en dernière analyse la capacité à douter qui distinguerait les loups des moutons ? La faculté de remettre en question l’information fournie, même lorsqu’elle émane de manière synchrone des plus hautes instances gouvernementales, médiatiques, scientifiques ?

Nous comprenons mieux à présent la sagacité de Manu quant à son choix de slogan pour ses accessoires (que nous vous encourageons à vous procurer en boutique : Boutique – Le réveil des moutons (xn--lerveildesmoutons-dtb.fr) : Est-ce que tu as un doute toi ?

Conclusion imagée d’un berger qui, même s’il ne partage pas nos thèses sur le QI, maîtrise tout naturellement la psychologie animale (6 minutes) :

Article écrit par Lawrence d’Arabie

Soutenez le Réveil des Moutons en faisant un tour sur la boutique ou par don spontané : manulrdm@gmail.com / lereveildesmoutons@outlook.fr  ou en MP sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code