20 janvier 2022

Le cave ne se rebiffe pas, considérations sur le temps présent.

8 min read
3471 Views

« Soudain, je ne sais comment la chose arriva si vite, je n’eus le loisir de le considérer, Panurge, sans dire autre chose, jette en pleine mer son mouton criant et bêlant. Tous les autres moutons, criant et bêlant avec la même intonation, commencèrent à se jeter et sauter en mer à sa suite, à la file. C’était à qui sauterait le premier après leur compagnon. Il n’était pas possible de les en empêcher, comme vous connaissez le naturel du mouton, qui est de toujours suivre le premier, en quelque endroit qu’il aille. Aristote le dit aussi au livre 9 de L’Histoire des animaux, c’est l’animal le plus sot et inepte du monde. » Rabelais

 

 

Cette belle année touche à sa fin. Après le cru 2020, indéniablement la plus ignoble piquette qu’il m’ait été donnée de gouter, d’aucuns pouvaient penser que nous allions repartir sur de meilleures bases. C’était bien mal connaitre le troupeau de triple vaccinés et les sociopathes qui leur servent de bergers. Comme disait Coluche, « la France va mieux. Pas mieux que l’année dernière. Mais mieux que l’année prochaine ».
Jamais ce bon mot ne m’est apparu si flamboyant, si parfaitement éclairant quant à notre situation. La facilité avec laquelle ce peuple (et les autres, ne vous leurrez pas) a été abruti par deux générations de télé et vingt ans de smartphone est proprement stupéfiante. https://reseauinternational.net/idiocratie-hollywood-et-la-montee-de-la-stupidite-occidentale/

L’élite elle s’en frotte les mains. J’en reviens encore à Debord dont la lecture est fondamentale pour comprendre l’époque : « qui a pu en faire tant sans peine ira forcément plus loin. »

Voilà où nous en sommes. Une société de zombies, de golems triple vaccinés et masqués en extérieur, en attente de la quatrième dose qui ne devrait point tarder. Le retard avec les purs sangs ayant refusé de se faire injecter leur poison (dont je m’honore de faire partie) s’accentue. Le fossé se creuse, chaque jour d’avantage entre cette masse inerte de poubelles sur pattes de Big Pharma et nous autres, complotistes, anti-vax, obscurantistes de tout poil.

La Science très scientifique, mètre étalon du Progrès, prévient ses adeptes de la sixième vague à venir, du nouveau variant, de la mort qui nous guette à chaque éternuement, à chaque postillon, à chaque quinte de toux. La grande faucheuse covidiste est impitoyable alors souscrivez l’abonnement trimestriel du bienfaiteur Bourla et de ses produits pas très catholiques..
Enfin si l’on en croit les gouvernements et leurs relais médiatiques. Car tout ceci en réalité n’est que mensonge et propagande : https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/12/11/le-camouflet-de-sante-publique-france-au-gouvernement-moins-de-55-000-morts-du-covid-en-france-depuis-2019/#more-91475

A ce propos il est très intéressant de remarquer certaines précautions oratoires bien spécifiques énoncées en préambule de n’importe quel discours de bon sens. En effet, au sein même du troupeau, des voix commencent à s’élever sur l’incohérence totale de la narration officielle et les errements absolument délirants du point de vue de ceux qui croient à la fable covidiste.
Et lorsque ces braves gens prennent la parole, ils commencent systématiquement par « je ne suis pas contre les vaccins mais …  »
Jadis, au sujet de ce fantasme d’extrême droite qu’est le grand remplacement et la surreprésentation de certaines populations dans la délinquance (la plus visible et la plus bas gamme), les français qui osaient en parler commençaient toujours par « je ne suis pas raciste mais … »
Plus récemment, face à l’oligarchie transnationale et la brutalité de ses politiques, nombre d’opposants jugeaient utile de préciser « je ne suis pas complotiste mais… »

L’intériorisation des interdits du Système par ceux-là même qui prétendent s’y opposer est absolument fondamentale à appréhender. Non pas pour accabler les rares opposants, ni non plus pour prétendre avoir mieux compris qu’eux mais avant tout pour saisir la force de frappe gigantesque en matière de narration du régime et de ses porte-voix que sont les médias au sens large. De la presse régionale très majoritairement issue de l’épuration républicaine de l’immédiate après-guerre dite « Libération » jusqu’aux chaines de télé des milliardaires, toutes participent à répéter encore et toujours leurs mensonges, à marteler leurs mantras, à travestir, tordre, caviarder les faits afin qu’ils correspondent à leur idéologie, à leurs intérêts ou à minima qu’ils nuisent le moins possible à leurs maitres. https://www.voltairenet.org/article214001.html

Plus que jamais, cette corporation de terroristes à cartes de presse et avantages fiscaux demeure parmi les ennemis principaux du peuple.

A ce sujet, le rôle des médias dans cette plandémie est tout à fait central. Sans les discours médiatiques, sans cette peur factice et créée de toute pièce, ces deux dernières années n’auraient en rien différé des précédentes. Quelques dizaines de milliers de morts hivernaux de maladies respiratoires, principalement des vieillards cacochymes ayant depuis longtemps dépassé l’espérance de vie moyenne.

L’autre aspect crucial à saisir, outre la mise en place auprès des populations domestiquées et hypnotisées de toute cette opération, est le travail considérable effectué afin de parler quasi exclusivement de « sanitaire ». Ce piège redoutable de faire tourner en rond les gens sur des questions auxquelles personne ne comprend rien permet de passer sous silence les véritables motivations, les enjeux bien réels ceux-là de l’oligarchie cosmopolite à la manoeuvre : https://www.breizh-info.com/2020/11/26/154584/covid-19-et-controle-des-masses-le-principal-but-de-la-vaccination-nest-pas-dordre-sanitaire/?amp

Enfin face aux échecs de plus en plus difficiles à camoufler des politiques dites sanitaires, face simplement au temps long qui dévoile les contradictions, les innombrables mensonges, la stratégie du bouc émissaire continue de faire florès. J’en parlais cet été, rien de nouveau sous le soleil https://xn--lerveildesmoutons-dtb.fr/haro-sur-les-heretiques-de-la-vaccination-magique/

On peut néanmoins s’attendre à une intensification du phénomène, notamment avec l’entrée dans la période hivernale, très propice à une hausse de la mortalité en général. Là encore nul besoin d’une quelconque réalité des faits ou des liens entre ces futurs décès, le variant et les non injectés. Seuls suffisent les « vérités » présentées aux masses par écrans interposés. En l’espèce, l’exemple italien me semble révélateur. En témoignent les récentes déclarations de l’homme lige de Goldman Sachs et ex faux monnayeur en chef de la BCE : https://twitter.com/RadioGenova/status/1463870689966968837

Je pense donc je fuis. Telle sera ma devise, ma bonne résolution pour cette nouvelle année qui s’annonce. Nouvelle entre guillemets tant il est vrai que cette mascarade et son lot de vexations quotidiennes semblent certains à ce stade. Rien ne parait pouvoir endiguer le cycle infernal et perpétuel des injections forcées, des gestes barrière (à l’intelligence), des restrictions des libertés les plus fondamentales, de l’absence totale de logique, du conformisme le plus vil.

Collectivement, nous avons lamentablement échoué au test QR remplaçant désormais le test QI. En effet, jusque récemment, il était de bon ton de se gausser allègrement de certaines populations sur la base d’une carte bien connue de Laurent Alexandre. Non pas que je sois un tiers-mondiste accompli, loin s’en faut, mais l’honnêteté commande de faire preuve de lucidité quant à la prétendue intelligence supérieure des populations en proie aux diktats covidistes. Car le monde asiatique (exception faite du Japon) et l’occident au sens large (Europe, Australie et Amérique du Nord) sont les zones privilégiées d’expérimentation de cette tyrannie sanitaire en développement. https://covidemence.com/2021/12/14/synchronicite-la-thailande-adopte-les-3-mois-avant-rappel/

Alors même que nous aurions les plus hauts niveaux d’éducation (de rééducation), les esprits les plus brillants, les scientifiques les plus pointus…

Face à cette montée du totalitarisme covidiste et numérique, face à l’avènement du camp de concentration planétaire, pour ne pas dire planétarien, il convient à mon sens de réévaluer drastiquement, radicalement, la notion d’intelligence individuelle et collective. Preuve est faite que les chiens coiffés des universités occidentales, les notables en tout genre, les quidams biberonnés quinze années durant par les formidables systèmes éducatifs sont moins perspicaces quant à la situation actuelle que le dernier analphabète du Sahel.

Car il ne faut pas se tromper, le dénominateur commun de tout cela est l’idiotie, la bêtise crasse et péremptoire des ahuris qui s’imaginent plus malins que la moyenne, qui s’imaginent penser par eux-mêmes alors qu’ils ne font que répéter la vulgate télévisuelle.
Cette foule d’imbéciles malheureux, de covidiots patentés veut du great reset et des piqures tous les quatre matins. De la prison pour les non vaccinés. Des amendes pour les conducteurs de bagnoles à essence. Pour les mangeurs de viande.
Et ces petits kapos du nouvel ordre mondial sont nombreux, très nombreux. Ils sont légions.

Face à cela il ne s’agira peut être bientôt plus de résister mais simplement de survivre. De sauver ce qui pourra l’être.

Article écrit par Jules du Réveil des Moutons

 

Soutenez le Réveil des Moutons en faisant un tour sur la boutique ou par don spontané : manulrdm@gmail.com / lereveildesmoutons@outlook.fr  ou en MP sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code