18 juillet 2024

Le conseil constitutionnel a validé le pass sanitaire

4 min read

Photo : Delphine Goldsztejn

6443 Views
« Il n’est pas étonnant que la plèbe n’ait ni vérité ni jugement, puisque les affaires de l’Etat sont traitées à son insu, et qu’elle ne se forge un avis qu’à partir du peu qu’il est impossible de lui dissimuler… » Spinoza

Sans surprise, le conseil constitutionnel a entériné l’essentiel des mesures tyranniques voulues par Macron et sa clique : passe sanitaire partout, obligation vaccinale pour les soignants (pour commencer), suspension du contrat de travail et du salaire, interdiction de soins pour les non vaccinés. Bref la totale.

Les « sages », nom ronflant pour désigner cet aéropage de vieux rebuts du Système, sont même allés jusqu’à supprimer la jauge des cinquante personnes qui laissait entrevoir un mince espoir pour les petites entreprises.
passconstit.jpg
Suspendre nos libertés fondamentales aux décisions de ce machin républicain présidé par Fabius, l’homme du sang contaminé, grand thuriféraire de Daesh en Syrie comme ministre des affaires étrangères (à la France) et père du directeur du cabinet McKinsey qui « conseille » le gouvernement sur la stratégie Covid, ne présageait rien de bon.
Et en effet,  l’anéantissement social de quiconque refuse de devenir un cobaye de Big Pharma est constitutionnelle. Plus de travail, plus de traitements médicaux, plus de vie sociale pour les opposants rebaptisés terroristes comme je l’écrivais il y a peu.
La suite coule de source. Maintenant que la tyrannie est officiellement proclamée, nul doute que la vaccination obligatoire va s’étendre à toute la population.
Le principe est acté. Qu’importe les décès des suites des vaccinations, les effets secondaires à moyen et long terme (maladies auto-immunes, paralysies, infertilité, problèmes cardio-vasculaires, etc.) ou les mensonges sur l’efficacité des vaccins passée miraculeusement de 95 à 16% en six mois plus aucune argumentation n’y changera quoique ce soit.

La mafia globaliste par l’intermédiaire de ses exécutants dont la servilité n’a d’égale que leur lâcheté a définitivement mis des millions de français (et d’européens bientôt) au pied du mur : se soumettre en acceptant leur cycle d’injections expérimentales dont la date de fin n’est pas précisée ou entrer en résistance frontale avec toutes les conséquences afférentes.

De cette décision individuelle et collective dépend à présent l’avenir de nos enfants, de nos pays, de nos libertés les plus fondamentales, de notre dignité.
Car il ne faut pas s’y tromper, la mise en place en à peine un an et demi d’une telle dystopie appelle nécessairement l’oligarchie à pousser son avantage. Ils ne s’arrêteront pas là et si l’on dit que le pire n’est jamais certain, en l’espèce, à ce stade, je me garderai de croire à cette maxime.Si ce qu’il reste au peuple français de sain ne parvient pas à faire triompher sa volonté de vivre alors nous entrerons dans une période de ténèbres inédite.
Les prédictions bibliques d’apocalypse risqueraient de prendre forme à toute vitesse : fusion des identités numériques et biologiques des individus, conditionnement des moyens de paiement devenus exclusivement électroniques aux individus les plus dociles, impossibilité de travailler et de subvenir à ses besoins pour les autres, conditionnement des accès internet, des magasins au statut vaccinal (ou autre), interdiction d’utiliser un véhicule pour les mauvais élèves, et tout ce que l’on peut imaginer de restrictions et de contraintes les plus totalitaires.

Face à la tournure que prend cette « crise », impossible de formuler de quelconques prédictions quant aux évènements futurs. En revanche, je ne vois guère d’échappatoire, collectivement du moins, qui puisse faire l’économie d’une très sérieuse remise en cause des institutions qui nous ont amené là où nous en sommes. En un mot, une contre-révolution, la leur étant déjà bien (trop) avancée.

A nous de jouer.


Article écrit par Jules pour le Réveil Des Moutons.

Soutenez le Réveil des Moutons :

  • Maillots : lereveildesmoutons@outlook.fr ou en MP sur les réseaux sociaux
  • Soutenez la Rédac en faisant un don : https://t.co/XlcgbGErAp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *