5 juillet 2022

Quel avenir pour Le Réveil Des Moutons ?

7 min read
16268 Views

Que faire ?

 

« Les grandes démocraties n’ont que faire des idéalistes, car l’Etat Technique n’aura demain qu’un seul ennemi : « l’homme qui ne fait pas comme tout le monde » – ou encore : « l’homme qui a du temps à perdre » – ou plus simplement si vous voulez : « l’homme qui croit à autre chose qu’à la Technique« . Bernanos, La France contre les robots, 1947.

 

Nous sommes je le crois à la croisée des chemins chers lecteurs. Comme vous le savez, Macron a été reconduit pour cinq ans (au minimum) en tant que fondé de pouvoir de l’oligarchie cosmopolite en charge de la triste province jadis française.

Il s’apprête à gouverner contre l’immense majorité du peuple en suivant un agenda peu réjouissant sur lequel il est inutile de revenir (Great Reset, retour de la tyrannie prétendument sanitaire, inflation monétaire et fiscale, bolchevisme « vert »).

Ainsi, à n’en pas douter ce pouvoir inique et illégitime ne lésinera pas sur les moyens à employer afin de satisfaire ceux qui dirigent réellement comme l’expliquait déjà au XIXème siècle Benjamin Disraeli : « Le monde est gouverné par de tout autres personnages que ne se l’imaginent ceux dont l’œil ne plonge pas dans les coulisses.« 

Cette situation politique, économique et sociale comportera nécessairement son lot de contestations plus ou moins dures dans les années à venir. Pour autant, j’anticipe une poursuite inexorable des mesures, réformes et réinitialisations décidées de longue date et en haut lieu. Et cela pour plusieurs raisons :

 l’apathie générale, majoritaire de populations largement domestiquées au fil des décennies et très peu résilientes contrairement au Système qui leur fait face.

 le verrouillage médiatique quasi-total et donc une narration du réel cadenassée pour une grande part de nos contemporains, en dépit du prisme déformant de l’internet faisant croire à certains doux rêveurs que nous serions légion, nous autres déviants. Alors qu’évidemment il n’en est rien. Pour s’en convaincre, il suffit de discuter autour de soi, de se rappeler du Covid.

 la situation matérielle encore bien trop peu dégradée des masses, panem et circenses sont toujours au rendez-vous pour ne rien dire des drogues réelles (y compris celles remboursées par la Sécu pour le plus grand profit de Big Pharma et des démagogues de tout poil) et virtuelles (en croissance constante avec les jeux vidéos, le metaverse, etc. )

 le zèle extraordinaire des éborgneurs assermentés et leurs équipements de pointe dont n’osent rêver les militaires d’OPEX ou les infirmières de l’hopital public. Quand on pense que certains ahuris continuent de beugler dans les manifestations « la police avec nous ! » …

 l’impérieuse nécessité pour nos élites hostiles de piloter progressivement notre dépossession afin de maintenir leur système de domination et de rapine sans quoi les choses pourraient mal tourner pour eux.

 l’expérience, l’empirisme historique nous indique que la plus forte probabilité (de loin) reste que le pouvoir occulte et ses oligarques demeurent. À ce sujet je vous invite à prendre connaissance des écrits de Beau de LoménieLes responsabilités des dynasties bourgeoises ou d’Henry Coston, Les financiers qui mènent le monde à titre d’exemples. 

Plus que jamais donc la lente et progressive dégradation de notre situation objective va se poursuivre. Comme je l’ai déjà dit, nous pouvons y résister avec nos maigres moyens et sans grand succès (cf les manifs anti-pass), continuer à râler, à éructer, à commenter l’actualité toujours plus grotesque quand elle n’est pas catastrophique.

Ou bien nous pouvons prendre une autre voie. Faire un pas de coté, proclamer notre sécession immédiate et définitive. Non pas seulement déclarativement mais proactivement, non pas en paroles seulement mais en actes.
A ce stade, le sous titre de cet article, célèbre formule du révolutionnaire Lénine prend tout son sens. Que faire ?

Individuellement beaucoup de choses sont possibles, j’y reviendrai. Au sein de l’équipe du Réveil des moutons nous avons déjà proposé quelques pistes, par exemple, https://xn--lerveildesmoutons-dtb.fr/se-preparer-aux-temps-troubles-qui-viennent/ nous continuerons dans ce sens et vous proposerons des solutions simples à mettre en oeuvre.

Ce qui n’est pas possible en revanche au niveau individuel, c’est de partager un projet plus vaste que sa simple préservation personnelle, de renouer avec cet esprit français et européen de partage d’un idéal, du retour d’un certain type d’Humanité jadis prépondérant dans nos contrées, celui de l’Homme juste, de l’Homme de parole, de convictions et de combat que le triomphe de cette époque maudite a relégué à la marge de nos sociétés dans des positions subalternes.

En tant que lecteur, visiteur régulier du site, auditeur, vous savez que Manu a réussi en quelques années à créer une communauté forte de dizaines de milliers de personnes. À ce jour plus de 70 000 visiteurs uniques par mois. Ce chiffre est en croissance et nous serons potentiellement 100 000 d’ici quelques mois ce qui n’est pas rien.
Le travail, les investissements personnels et financiers, le temps passé, les risques pris et assumés par Manu et notre équipe ainsi que la rencontre avec une audience réceptive à notre vision du monde, partageant nos valeurs, nos idéaux ont permis d’achever ce petit exploit. En dépit de l’adversité, de la censure, de la difficulté de produire des contenus de qualité, régulièrement, dans la longue durée et entièrement gratuits.

Preuve si besoin de la pureté de nos intentions, de notre volonté de créer ces liens, cette communauté afin de faire entendre notre voix, de savoir que d’autres Hommes libres sont encore vivants au milieu des ruines de notre civilisation. À présent, la question qui se pose est la suivante : allons nous transformer cette communauté d’esprit en communauté de destin ?!

Telle est la voie que nous vous proposons d’emprunter, ensemble. Très prochainement sur le site sera mis en ligne une section abonnement. Je vous invite, vous exhorte chers lecteurs à nous soutenir, à nous rejoindre. Une autre question fondamentale attribuée à Lénine à propos de tel ou tel sujet, combien de bataillons ?
En l’espèce combien sont prêts à nous aider, à s’aider eux-mêmes selon le célèbre adage, l’union fait la force.
Je ne vais pas tourner autour du pot, dans un premier temps, il s’agit d’argent. Car je vous rappelle que nous sommes tous bénévoles au sein de l’équipe y compris Manu dont la condamnation pour ses activités a été payée de sa poche. Quant à nous autres contributeurs dont vous appréciez le travail prenons sur notre temps libre pour alimenter le site avec régularité et singularité. Il ne s’agira pas d’un achat de 4X4, de financer le train de vie de tel ou tel parasite autoproclamé dissident, d’alimenter une quelconque épicerie estampillée patriote mais bien de nous donner de la visibilité sur le long terme. De nous permettre de mettre en place différents projets communautaires. De mesurer l’engagement de chacun. De nous offrir une certaine résilience face aux épreuves à venir, censure, procédures judiciaires éventuelles, etc.

Afin de pouvoir continuer à faire vivre cette communauté et surtout afin de la faire évoluer dans la vie réelle, de la transformer en un atout pour chacun de nous, il est impératif de dégager des revenus. Comme vous le savez, l’argent est le nerf de la guerre.
Je ne perdrai pas mon temps à tenter d’expliquer une telle évidence, encore moins à justifier notre bonne foi. Que ceux qui ne sont pas en mesure de comprendre que rien n’est possible sans argent passent leur chemin.

Les autres, les plus nombreux connaissent l’ampleur du travail d’ores et déjà effectué et je veux le croire nous aiderons afin de mettre à profit les années qui arrivent.

Sinon, vous pouvez aussi attendre 2027, il parait que la grosse Le Pen sera candidate, elle n’a pas encore tous ses points retraite. Et cette fois-ci, c’est sur elle va sauver la France.

 

Jules pour le Réveil des Moutons

 

Abonnement vidéo : manulrdm@gmail.com

Boutique :

1 thought on “Quel avenir pour Le Réveil Des Moutons ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code